»
»
»
»
Consultation
Cotation du 17/08/2018 à 17h35 Groupe ADP (ex-Aeroports de Paris) +1,17% 190,500€
  • ADP - FR0010340141
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Vers une privatisation totale des Aéroports de Paris ?

Vers une privatisation totale des Aéroports de Paris ?
Vers une privatisation totale des Aéroports de Paris ?
Crédit photo © Air France

(Boursier.com) — ADP serait bien la première privatisation de l'ère Macron. Le gouvernement aurait prévu d'arrêter samedi sa position sur le dossier, en même temps que la loi dite "Pacte" (plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises). Dans son contenu, figurera l'indispensable disposition permettant à l'Etat de passer sous la barre des 50%, selon BFM Business, qui ajoute qu'il ne devrait pas y avoir de seuil minimum, ce qui permettrait la cession à terme de la totalité des 50,63%. Le texte passera par les canaux habituels avant d'être soumis à l'automne au parlement. La privatisation pourrait ainsi avoir lieu en fin d'année.

Selon BFM, l'Etat va proposer une licence d'exploitation de 70 à 90 ans et conservera un droit de véto sur le foncier. Il y avait en effet débat depuis longtemps sur l'avenir des réserves foncières d'ADP, sur lesquelles l'Etat souhaitait garder la main. La création d'une foncière avait même été évoquée. Si des acteurs financiers sont en lice, Vinci, déjà actionnaire et exploitant d'aéroports, reste en pôle-position pour l'infrastructure. La loi Pacte devrait aussi, ajoute BFM, supprimer le seuil de détention d'Engie, ouvrant la voie à la vente des parts de l'Etat. Mais pas à celui d'EDF, qui resterait un sanctuaire public.

ADP, seconde participation de l'Etat en valeur

L'action ADP remonte en flèche (+4,4% à 172,60 euros) sur le marché parisien, non loin de ses records du 23 février à 175 euros. Le dossier pèse 17,1 milliards d'euros en bourse, ce qui signifie que la part de l'Etat est valorisée un peu plus de 8,6 MdsE. Il s'agit désormais de la plus grosse détention publique derrière EDF (25,3 MdsE) mais devant Airbus et Engie.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com