Cotation du 21/01/2022 à 17h35 Valneva SE (ex-Vivalis) -5,32% 15,660€

Valneva : l'utilité du vaccin en question face à Omicron

Valneva : l'utilité du vaccin en question face à Omicron
Valneva : l'utilité du vaccin en question face à Omicron
Crédit photo © Valneva

(Boursier.com) — A travers des cessions de titres sur le marché, le DG de Valneva, Franck Grimaud, vient de réduire sensiblement sa participation dans le spécialiste des vaccins à hauteur de plus de 3,6 ME après la chute récente du titre. Le même jour, à savoir le 7 janvier dernier, Thomas Lingelbach, le président du directoire du groupe a déclaré la vente de titres Valneva pour un montant 5,5 ME, représentant 0,29% du capital. Des cessions qui sèment le doute dans l'esprit des investisseurs tandis que l'actualité du laboratoire continue de tourner autour de la prochaine sortie d'un vaccin contre le Covid-19... La technologie utilisée ici ne se base pas sur le procédé de l'ARN messager, mais sur les mêmes principes que ceux ciblant la grippe saisonnière. Valneva espère ainsi convaincre les personnes non vaccinées encore réticentes aux vaccins Pfizer ou Moderna de franchir le pas...

"Vaccination naturelle"

Reste qu'avec la multiplication rapide du variant Omicron à travers le monde, la stratégie recommandée par certains experts est désormais de viser une forme de "vaccination de masse naturelle". En Bourse de Paris, le dossier Valneva est donc logiquement très disputé... Après un parcours boursier spectaculaire en 2021 qui a vu le titre passer de moins de 10 euros il y a un an à près de 30 euros fin novembre dernier, Valneva a reperdu brutalement près de 30% depuis le début du mois de janvier.

A l'image du compartiment tout entier des "valeurs covid" qui a accusé le coup récemment en bourse, les informations scientifiques confirmant que le variant Omicron provoquait des symptômes nettement moins sévères que les précédents, ont incité les investisseurs à se détourner des "valeurs santé" dernièrement, certains anticipant même la fin de la pandémie en 2022... de quoi réduire drastiquement l'intérêt d'une couverture vaccinale !

Vers la fin de l'épidémie ?

Ainsi, pour Invest Securities, "avec une propagation élevée et une dangerosité relativement faible, le variant Omicron pourrait jouer le rôle du vaccin en stimulant l'immunité des personnes infectées sans pour autant les mettre en danger, indique encore... C'est très exactement le principe de la vaccination, à la différence près qu'Omicron ne nécessite ni logistique particulière, ni contrats pour assurer la couverture d'une population, ni délais pour la fabrication et la fourniture des lots. Cette stratégie présente donc plusieurs avantages pécuniaires, temporels, logistiques en plus du rétablissement d'une certaine équité entre les pays". Chez Oanda, Omicron est même qualifié de "Omi-gone" (parti), les analystes voulant définitivement tourner la page de la pandémie...

Rappelons pour finir que Valneva attend dans les prochaines semaines l'aval de l'Agence européenne des médicaments (EMA) concernant son fameux vaccin...

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Valneva SE (ex-Vivalis)

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités