Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 20/01/2021 à 17h35 Valneva SE (ex-Vivalis) +0,32% 9,280€

Valneva flambe, discussions avec la CE pour fournir jusqu'à 60 millions de doses anti-covid

Valneva flambe, discussions avec la CE pour fournir jusqu'à 60 millions de doses anti-covid
Valneva flambe, discussions avec la CE pour fournir jusqu'à 60 millions de doses anti-covid
Crédit photo © Valneva

(Boursier.com) — Valneva prenait finalement 14,6% ce soir à 9,25 euros dans un volume représentant 2,6% du tour de table. Le groupe a confirmé en effet être en discussions avancées avec la Commission Européenne pour la fourniture d'un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la Covid-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement "le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la Covid-19 en développement clinique en Europe", souligne le groupe.

Le candidat vaccin de Valneva s'appuie sur une approche éprouvée et met à profit la plateforme de production que Valneva utilise pour son vaccin IXIARO, déjà autorisé pour une immunisation contre l'encéphalite japonaise par les autorités de santé américaine (FDA) et européenne (EMA). VLA2001 est entré en étude clinique de Phase 1/2 en décembre 2020 et Valneva prévoit de publier les premières données d'innocuité et d'immunogénicité en avril 2021. En fonction de l'analyse de ces données, Valneva sélectionnera la dose de vaccin optimale et lancera la seconde partie des essais de Phase 1/2. Sous réserve du succès du développement clinique, Valneva pourrait recevoir une autorisation initiale de mise sur le marché au second semestre 2021.

Thomas Lingelbach, CEO de Valneva, ajoute : "L'annonce effectuée aujourd'hui contribue à assurer que des millions d'européens vont potentiellement avoir accès à un mode de vaccination inactivé, éprouvé et déjà bien établi, sous réserve de l'approbation réglementaire de VLA2001. Nous sommes reconnaissants envers la Commission européenne pour leur soutien et avons hâte de travailler avec eux pour répondre à la pandémie actuelle. Nous sommes profondément engagés dans le fait de pouvoir élargir l'accès à notre candidat vaccin inactivé contre le virus SARS-CoV-2 et, à mesure que nous avançons dans le développement clinique, nous continuerons simultanément à travailler avec nos partenaires, dont la Commission Européenne et le gouvernement britannique, afin d'atteindre cet objectif. Il est de plus en plus reconnu que notre vaccin sera un vaccin dont le monde ne pourra pas se passer".

En septembre 2020, Valneva a annoncé la signature d'un partenariat majeur avec le gouvernement britannique pour la fourniture d'un maximum de 190 millions de doses de son candidat vaccin inactivé, VLA2001. Selon les termes de l'accord, en cas de développement réussi du vaccin, Valneva fournira au gouvernement britannique 60 millions de doses au second semestre 2021.

La Commission Européenne a indiqué avoir conclu aujourd'hui des discussions préliminaires avec l'entreprise pharmaceutique Valneva en vue d'acheter son vaccin potentiel contre la Covid-19. Le contrat envisagé avec Valneva prévoirait la possibilité, pour tous les États membres de l'UE, d'acheter ensemble 30 millions de doses dans un premier temps, puis jusqu'à 30 millions de doses supplémentaires.

La finalisation des discussions préliminaires, intervenue ce jour, vient grossir les rangs d'un portefeuille "déjà large et sécurisé" de vaccins à produire en Europe, qui comprend les contrats déjà signés avec AstraZeneca, Sanofi-GSK, Janssen Pharmaceutica NV, Pfizer / BioNTech, CureVac et Moderna, ainsi que les discussions préliminaires conclues avec Novavax. Ce portefeuille diversifié de vaccins permettra à l'Europe d'être bien préparée à la vaccination une fois que l'innocuité et l'efficacité des vaccins auront été prouvées, comme c'est déjà le cas des vaccins de Pfizer / BioNTech et Moderna, qui ont récemment été autorisés dans l'UE.

Les États membres ont la possibilité de donner des vaccins aux pays à revenu faible et intermédiaire ou de les réorienter vers d'autres pays européens.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'est exprimée : "En raison de la persistance de la pandémie de Covid-19 en Europe et dans le monde, il est plus important que jamais que tous les États membres aient accès à un éventail de vaccins aussi large que possible pour contribuer à la protection des populations, en Europe et au-delà. L'avancée d'aujourd'hui en vue de parvenir à un accord avec Valneva complète encore le portefeuille de vaccins de l'Union et témoigne de l'engagement de la Commission à trouver une solution durable à la pandémie".

Stella Kyriakides, commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, a poursuivi : "Avec ce huitième vaccin, nous enrichissons l'éventail déjà large et diversifié de vaccins de notre portefeuille. Ce faisant, nous pouvons maximiser nos chances de faire en sorte que tous les citoyens puissent avoir accès à des vaccins sûrs et efficaces d'ici la fin de l'année 2021. Tous les États membres ont lancé leurs campagnes de vaccination et vont recevoir un nombre croissant de doses afin de couvrir leurs besoins au cours de cette année".

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !