Cotation du 01/12/2021 à 17h36 Valneva SE (ex-Vivalis) -0,21% 27,960€

Valneva annonce des résultats de Phase 3 positifs pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19

Valneva annonce des résultats de Phase 3 positifs pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19
Valneva annonce des résultats de Phase 3 positifs pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19
Crédit photo © Valneva

(Boursier.com) — Valneva SE, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé aujourd'hui des résultats initiaux positifs pour l'essai pivot de Phase 3 Cov-Compare de son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19, VLA2001. Thomas Lingelbach, Chief Executive Officer de Valneva, et Adam Finn, investigateur principal de l'essai et professeur en pédiatrie à l'Université de Bristol, commenteront les résultats au cours d'une conférence téléphonique aujourd'hui à 15:00 CET via le lien https://edge.media-server.com/mmc/p/3zmb7nnp.

Un total de 4.012 participants âgés de 18 ans et plus a été recruté sur 26 sites au Royaume-Uni dans le cadre de l'essai pivot de Phase 3 COV-COMPARE. L'essai a rempli ses deux critères d'évaluation principaux : VLA2001 a démontré une supériorité face au vaccin AZD1222 (ChAdOx1-S), en termes de moyenne des titres d'anticorps neutralisants (GMT ratio=1.39, p<0.0001), (VLA2001 GMT 803,5 (95% CI: 748.48, 862.59), ainsi qu'une non-infériorité en termes de taux de séroconversion (SCR supérieur à 95% dans les deux groupes vaccinés) deux semaines après la deuxième injection (soit au 43ème jour) chez les adultes âgés de 30 ans et plus.

Les réponses des cellules T mesurées chez un sous-groupe de participants ont montré que VLA2001 a généré des cellules T produisant de l'interféron gamma spécifique contre les protéines S (74,3%), N (45,9%) et M (20,3%).

VLA2001 a été généralement bien toléré. Le profil de tolérance de VLA2001 s'est révélé plus favorable, de façon statistiquement significative, en comparaison avec l'autre vaccin utilisé dans l'essai. Un nombre significativement inférieur d'effets indésirables surveillés sept jours après vaccination a été constaté chez les participants âgés de 30 ans et plus, que ce soit en termes de réactions à l'endroit de l'injection (73,2% pour VLA2001 contre 91,1% pour AZD1222 (ChAdOx1-S), p<0.0001) ou de réactions systémiques (70,2% VLA2001 contre 91,1% pour AZD1222 (ChAdOx1-S), p<0.0001). Aucun effet indésirable grave non sollicité (SAE) n'a été constaté.
Moins d'un pour cent des participants à l'essai ont signalé des effets secondaires présentant un intérêt particulier dans les deux groupes vaccinés. Les participants du plus jeune groupe vacciné avec VLA2001 ont présenté un profil de sécurité comparable à celui du groupe plus âgé.
La fréquence des cas de COVID-19 (critère exploratoire) était semblable dans les deux groupes vaccinés. L'absence totale de cas sévères de COVID19 suggère que les deux vaccins utilisés dans l'étude pourraient prévenir les cas sévères de COVID-19 causés par les variants en circulation (principalement le variant Delta).

Adam Finn, investigateur principal de l'essai, professeur en pédiatrie à l'Université de Bristol a indiqué : "Les faibles niveaux de réactogénicité, les réponses anticorps fonctionnelles élevées et les fortes réponses des cellules T observés avec ce vaccin à virus entier inactivé et adjuvanté sont à la fois impressionnants et extrêmement encourageants. Il s'agit d'une approche beaucoup plus traditionnelle de fabrication de vaccins que les vaccins qui ont été déployés jusqu'à présent au Royaume-Uni, en Europe et aux Etats-Unis, et ces résultats suggèrent que ce candidat vaccin est en bonne voie pour jouer un rôle important dans la lutte contre la pandémie."

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !