»
»
»
»
Consultation
Cotation du 12/12/2018 à 17h37 Vallourec +5,54% 2,076€

Vallourec : vers un vaste plan social ?

Vallourec : vers un vaste plan social ?
Vallourec : vers un vaste plan social ?
Crédit photo © Vallourec

(Boursier.com) — Vallourec retombe de 6,5% ce mercredi à 2,12 euros dans un volume toujours épais de plus de 3% du capital, alors que selon l'édition en ligne de 'Challenges', le groupe préparerait un vaste plan social en France et en Allemagne afin de faire face à ses échéances financières et de réduire drastiquement ses coûts. Près de 1.200 postes et trois sites du groupe seraient frappés l'année prochaine en France. La restructuration supposée concernerait les sites de Montbard (Côte d'Or), Saint Saulve et Aulnoye (Nord). Selon Challenges, le site de Düsseldorf en Allemagne serait lui aussi concerné, avec plus de 600 emplois potentiellement supprimés. Une porte-parole du groupe interrogée par Reuters, n'a pas commenté ces rumeurs.

Déjà la fin du rebond ?

Vallourec venait d'aligner deux séances de fort rebond en bourse, porté notamment hier par une note de Bank of America Merrill Lynch, qui avait rehaussé de 'conserver' à 'acheter' sa recommandation en balayant les craintes d'insolvabilité. Le titre avait été particulièrement chahuté durant les deux semaines passées, après les résultats décevants publiés le 15 novembre. Le groupe a vu sa notation abaissée par l'agence Standard & Poor's de 'B' à 'B-' lundi soir, assortie d'une perspective négative qui implique la possibilité d'une nouvelle dégradation. S&P a ajouté que la persistance d'un flux de trésorerie opérationnel disponible (FOCF) négatif continuait d'éroder la trésorerie de la société, la rendant dépendante de ses lignes de crédit bancaire, notamment à partir du deuxième trimestre 2019. L'agence n'excluait pas l'hypothèse d'une détérioration marquée de la situation de liquidité...

Mise au point, après la dégradation de S&P

Vallourec a apporté dans la foulée des précisions, lundi soir, concernant sa situation de liquidité, jugée "solide" par le management. Le groupe disposait ainsi au 30 septembre 2018 de 769 millions d'euros de trésorerie et de 2,2 milliards d'euros de lignes de crédit bancaires à moyen et long terme confirmées et non tirées. A la même date, son endettement net était de 2,097 MdsE, dont une dette à court terme de 1,072 ME, incluant 264 ME de billets de trésorerie. Le ratio d'endettement retraité selon la définition des contrats bancaires ('covenant bancaire') était évalué à 71% au 30 septembre 2018, loin du plafond fixé à 100%. Sur la base de ses objectifs et des tendances actuelles macroéconomiques et de ses marchés, le groupe estime qu'il respecterait son 'covenant' bancaire à fin 2019.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com