Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 28/10/2020 à 17h35 Vallourec -6,52% 11,908€
  • VK - FR0013506730
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Vallourec : S&P dégrade sa notation à 'CCC-'

Vallourec : S&P dégrade sa notation à 'CCC-'
Vallourec : S&P dégrade sa notation à 'CCC-'

(Boursier.com) — Vallourec est ramené au statut de "CCC-" à la suite des discussions pour un nouveau plan de refinancement avec des perspectives négatives. La faiblesse des conditions de marché a empêché Vallourec d'émettre 800 millions d'euros de fonds propres en début d'année, exerçant une pression croissante sur la liquidité de l'entreprise.
Cette semaine, la société a annoncé qu'elle envisageait une restructuration financière plus large pour faire face à sa dette brute importante (supérieure à 3 milliards d'euros) et à ses échéances à venir (1,7 milliard d'euros à échéance février 2021).

"Nous abaissons donc nos notes sur Vallourec de "CCC+" à "CCC-", reflétant la probabilité croissante d'une offre d'échange en difficulté dans les mois à venir. La perspective est négative" commente l'agence qui continue de considérer la structure du capital de Vallourec comme "insoutenable" dans des conditions défavorables de l'industrie, principalement déclenchées par des réductions drastiques des budgets de dépenses en capital des producteurs de pétrole et de gaz et par une production industrielle globalement plus faible liée à l'épidémie de COVID-19.

Ces conditions ont entravé l'augmentation des fonds propres prévue de la société de 800 millions d'euros et le refinancement associé des lignes bancaires. Cela met une pression croissante sur la liquidité de l'entreprise, avec près de 1,7 milliard d'euros de dette bancaire venant à échéance en février 2021 que nous prévoyons de ne pas couvrir entièrement par la trésorerie de Vallourec d'environ 1,4 milliard d'euros au 30 juin 2020. "Nous estimons que la position de liquidité de l'entreprise est faible, avec une restructuration plus large de la dette ou un défaut de paiement apparaissant presque inévitable dans les 6 prochains mois".

À cet égard, Vallourec a notamment annoncé le 1er septembre 2020 qu'il sollicitait l'accord de ses obligataires et de ses créanciers bancaires pour envisager des négociations plus larges sur une nouvelle structure du capital.
"Nous pourrions probablement envisager tout accord futur entre les parties entraînant une décote au niveau actuel de la dette et prolongeant le profil de maturité de la dette sans compensation appropriée comme une offre d'échange en difficulté" poursuit l'agence. "La perspective négative indique que nous pourrions abaisser nos notes sur Vallourec si la société annonçait une offre d'échange en difficulté ou décidait de manquer un paiement d'intérêts dans l'intervalle.
Cela reflète également la possibilité que la société ne parvienne pas à rembourser les 1,7 milliard d'euros de facilités de crédit renouvelables (RCF) qui arrivent à échéance en février 2021".

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !