»
»
»
»
Consultation
Cotation du 26/06/2019 à 17h37 Vallourec +3,06% 2,525€

Vallourec : revient un cran en arrière

Vallourec : revient un cran en arrière
Vallourec : revient un cran en arrière
Crédit photo © Vallourec

(Boursier.com) — Vallourec retombe de 3,5% ce mercredi, à 2,37 euros, malgré le coup de pouce de Morgan Stanley qui reste à 'pondération en ligne' sur le dossier, mais avec un cours cible ajusté de 2,60 à 2,80 euros. Le groupe a publié une perte nette T1 part du groupe de 90 ME, contre 170 ME de déficit un an avant, mais le résultat brut d'exploitation est ressorti positif de 67 ME, contre -5 ME un an plus tôt.
Le CA trimestriel de 1,025 MdE a augmenté de 19% (+17% à taux de change constants). La production expédiée en volume grimpe de 11%. Le cash flow disponible est ressorti négatif de 159 ME pour le trimestre clos, contre -254 ME un an auparavant...

Du côté des autres brokers, Jefferies en avait déjà profité pour relever son objectif de cours à 2,35 euros tout en maintenant son conseil à 'conserver'. Société Générale est d'avis d'acheter avec une cible de 2,82 euros. En revanche, Kepler Cheuvreux affiche toujours un conseil à 'alléger' et un objectif de 0,90 euro et Barclays, à 'sous-pondérer', n'en vise pas moins un cours de... 2,80 euros, tandis que le groupe maintient ses objectifs 2019, compte tenu des tendances actuelles sur le plan économique et sur ses marchés. Il envisage ainsi une forte croissance du résultat brut d'exploitation, soutenue par les tendances de marché, les économies supplémentaires et la poursuite du déploiement des nouvelles routes de production compétitives du groupe.

La direction prévoit la poursuite de l'amélioration du besoin en fonds de roulement, au-delà des mouvements saisonniers habituels (pic de décaissements au S1), avec une réduction du nombre de jours de besoin en fonds de roulement, en moyenne trimestrielle et en fin d'exercice. Enfin, il table sur des investissements industriels de l'ordre de 180 ME, niveau reflétant les besoins correspondant à la nouvelle empreinte industrielle.

Sur la base des tendances actuelles et de ses objectifs, le groupe estime qu'il respecterait son covenant bancaire en fin d'exercice. La dette nette se situe à 2,125 milliards d'euros en fin de trimestre, après retraitement de 58 ME en dette de location en application d'IFRS 16.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com