»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/10/2018 à 17h35 Valeo -4,33% 29,640€
  • FR - FR0013176526
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Valeo au tapis, 10ème séance de baisse!

Valeo au tapis, 10ème séance de baisse!
Valeo au tapis, 10ème séance de baisse!
Crédit photo © Valeo

(Boursier.com) — Jusqu'où ? Valeo n'arrive pas à relever la tête en bourse. Le titre de l'équipementier automobile perd encore 2,7% à 31,6 euros ce matin, au plus bas depuis la fin 2014. Mais c'est surtout l'impressionnante série négative de l'action qui est à relever puisque Valeo enchaîne une dixième séance consécutive dans le rouge ! Du jamais vu depuis octobre 2008, en pleine crise financière.

Exane BNP Paribas assomme le secteur

Très mal orienté graphiquement, le titre reste pénalisé par une note pour le moins négative dévoilée hier par Exane BNP Paribas. Le broker, qui a notamment mis en avant la prime de valorisation historique 'injustifiée' des équipementiers par rapport aux constructeurs, estime que c'est une "période dangereuse" pour garder ce secteur en portefeuille. "L'érosion de cette prime pourrait bien être le sujet d'investissement intrasectoriel le plus puissant des années à venir... Si, comme cela a été le cas par le passé, cette prime disparaissait totalement lors du prochain ralentissement, les équipementiers sous-performeraient d'environ 50% les constructeurs". Le courtier a ainsi dégradé Valeo à 'neutre' avec un objectif de cours abaissé de 25%, à 41 euros.

La direction prudente à court terme...

"Il y a une mauvaise passe et je le regrette", a déclaré à Bloomberg Jacques Aschenbroich, directeur général de Valeo. "Nous avions prévenu en juillet que la fin de l'année pourrait être difficile". Valeo a indiqué il y a quelques semaines que sa marge opérationnelle annuelle pourrait être légèrement inférieure à celle de 2017 en raison des fluctuations des taux de change, du ralentissement de la production automobile mondiale et de la hausse des dépenses en recherche et développement. S'exprimant depuis le salon automobile de Paris, le dirigeant a refusé de confirmer les indications, affirmant qu'il surveillerait les indices des clients lorsqu'ils communiqueraient leurs résultats du troisième trimestre plus tard ce mois-ci. L'avertissement récent de BMW est déjà un premier signe...

Mais confiante à moyen terme

Malgré ce coup de moins bien, Jacques Aschenbroich se veut optimiste. "Nos perspectives restent excellentes à moyen terme... Nous avons investi dans les segments du marché qui présentent le plus fort potentiel de croissance, y compris les véhicules connectés et autonomes".

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com