Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 14/09/2020 à 16h30 Unibel 0,00% 595,00€
  • UNBL - FR0000054215
  •   SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Unibel : le résultat net du 1er semestre grimpe à 68 ME

Unibel : le résultat net du 1er semestre grimpe à 68 ME
Unibel : le résultat net du 1er semestre grimpe à 68 ME

(Boursier.com) — Au 1er semestre 2020, le Unibel réalise un chiffre d'affaires consolidé de 1,737 milliard d'euros comparé à 1,658 MdE au 1er semestre 2019, soit une croissance de +4,8%. La croissance organique du chiffre d'affaires s'établit ainsi à +4,3% pour le semestre.

L'acquisition à hauteur de 80% de la société All In Foods, finalisée le 18 juin 2020, n'a pas donné lieu à la reconnaissance de chiffre d'affaires et de résultat dans les comptes au 30 juin.

Après un 1er trimestre en forte croissance organique de +11%, marqué par des ventes inédites dues à la crise sanitaire mondiale, les ventes du second trimestre ont été mécaniquement impactées par un fort effet de déstockage. Pour autant, retraitée de ces effets exceptionnels, l'activité sous-jacente est restée sur une tendance soutenue d'environ +5% sur chaque trimestre et sur le semestre.

Ainsi, la croissance organique du semestre (+4,3%) traduit la dynamique intrinsèque portée par la croissance organique des marques du groupe (+4,8%). En particulier, on note la bonne contribution de GoGo squeeZ aux Etats-Unis, de La Vache qui rit, soutenue par une campagne d'activation très remarquée et celle de Kiri, toujours plébiscitée dans sa catégorie.

Le résultat opérationnel du Groupe s'inscrit à 174 millions d'euros pour le 1er semestre 2020, en hausse de +38,6% par rapport à celui du 1er semestre 2019. La marge brute du Groupe s'améliore de plus de 100 bps et la marge opérationnelle progresse fortement de 240 bps.

Dans un contexte de relative stabilité des prix des matières premières et des devises par rapport à l'an dernier, le Groupe recueille les effets du plan de la transformation réalisé comme attendu, en particulier les mesures d'économies annoncées en décembre 2018. Les surcoûts induits par la gestion de la crise sanitaire ont par ailleurs été compensés par un niveau de performance remarquable des équipes opérationnelles, et par la baisse de l'activité promotionnelle sur certains marchés.

Après prise en compte du résultat financier et des charges d'impôt, le résultat net du 1er semestre s'élève à 68 ME pour la part Groupe (50 ME au 30 juin 2019).

Situation financière

La situation financière du Groupe reste solide, avec une dette financière nette de 628 ME au 30 juin 2020 (dont 111 ME au titre des passifs de droits d'usage - IFRS 16) comprenant l'acquisition des titres de All In Foods, contre 595 ME au 31 décembre 2019 (dont 102 ME au titre des passifs de droits d'usage). Les capitaux propres sont de 1,931 MdE (1,863 MdE au 31 décembre 2019).

Le Groupe dispose toujours d'une forte liquidité à la fois en cash et en lignes de crédit non tirées. Les excédents de trésorerie et équivalents de trésorerie sont de 333 ME, avec seulement 50 ME d'encours de papier commercial, NEU CP, et les lignes de crédit non tirées sont de 820 ME avec des maturités 2023 et 2024.

Afin d'optimiser sa structure financière et bénéficier de conditions de financement attractives, le Groupe a réalisé en juin une émission obligataire privée sous format USPP en droit français de 150 millions de dollars à échéance novembre 2035 (15 ans) auprès d'investisseurs institutionnels. Le placement affiche un coupon de 3%. La date d'émission est prévue le 30 novembre.

Perspectives de résultats

Dans le contexte de crise sanitaire et économique, le Groupe continue d'assurer un suivi très régulier de la situation afin de s'adapter à l'évolution de la pandémie, en particulier dans les géographies où le pic épidémiologique n'est pas encore atteint. En tant qu'acteur majeur de l'industrie alimentaire, le Groupe met tout en oeuvre pour assurer la continuité de ses activités.

A ce jour, les sites de production continuent à fonctionner, avec des équipes mobilisées et engagées. Le Groupe maintient des procédures de sécurité et des règles sanitaires strictes afin d'assurer la santé et la sécurité de tous ses collaborateurs.

Malgré les surcoûts engendrés par cette crise, liés en particulier aux nécessaires adaptations des sites de production et des circuits logistiques, le Groupe n'a pas souhaité recourir aux différentes aides mises en place par les Etats.

Groupe Bel a également décidé de maintenir ses prix contractuels d'approvisionnement en matières premières, et mis en place des mesures de soutien à des partenaires fournisseurs fragilisés par la crise. Ainsi, avec ses équipes de production, ses éleveurs et fournisseurs partenaires, Bel met tout en oeuvre pour continuer à opérer, et participer à l'effort collectif de manière à préserver la chaîne alimentaire.

La forte volatilité de la demande qui prévaudra encore sur les prochains mois dans le monde, le manque de visibilité sur la reprise de l'activité du Food Service et la plus forte sensibilité prix des consommateurs ne permettent pas au Groupe d'établir des perspectives précises sur le développement de son activité à ce stade.

Cependant avec son engagement de long terme en faveur d'une alimentation plus saine et responsable pour tous incarnée par sa signature "For all. For good", Groupe Bel s'inscrit résolument dans un modèle de croissance rentable et durable.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !