Accueil
»
Bourse
»
Actions Amsterdam
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 27/11/2020 à 17h35 Unibail-Rodamco-Westfield -0,03% 63,160€

Unibail-Rodamco-Westfield : star du jour

Unibail-Rodamco-Westfield : star du jour
Unibail-Rodamco-Westfield : star du jour
Crédit photo © Morphosis/ L'autre Image Production

(Boursier.com) — Unibail -Rodamco-Westfield tient la vedette aujourd'hui à la Bourse de Paris avec un titre qui s'envole de plus de 7% à 38,8 euros. Il faut dire que le groupe d'immobilier commercial devrait être, après Lagardère et Suez, au centre d'une nouveau feuilleton financier. On a en effet appris qu'un consortium d'investisseurs européens conduit par Xavier Niel et Léon Bressler, l'ancien patron de la foncière, avait acquis 4,1% du capital d'URW sur le marché. Fort de cette participation, et en total désaccord avec la stratégie menée par l'actuel management, le duo Niel-Bressler appelle les actionnaires à voter contre le plan de renforcement financier initié par la direction de la foncière.

Les deux investisseurs déplorent que le plan baptisé Reset "repose pour l'essentiel sur l'augmentation de capital de 3,5 milliards d'euros, au lieu de repositionner les activités d'URW sur son coeur de métier : un portefeuille exceptionnel de centres commerciaux prime en Europe". "Le plan 'RESET' d'URW, qui repose sur une augmentation de capital fortement dilutive, est une décision malheureuse prise par un management prisonnier de la stratégie désastreuse qu'il a engagée avec l'acquisition de Westfield", dénonce Léon Bressler, qui a quitté la direction d'Unibail-Rodamco en 2006, après quatorze années passées à sa tête. "L'acquisition du groupe australien, avec de nombreux actifs aux Etats-Unis, a affaibli la position dominante d'URW en Europe... En outre, elle a endetté la société, distrait le management et conduit à une très mauvaise allocation des ressources".

Le numéro un mondial de l'immobilier commercial a annoncé le 16 septembre dernier le lancement d'un plan d'au moins neuf milliards d'euros afin de renforcer son bilan face aux incertitudes liées à la pandémie de coronavirus, qui continue de peser sur ses activités. Ce plan prévoit entre autres une augmentation de capital de 3,5 milliards d'euros, intégralement souscrite par un syndicat bancaire composé de Bank of America, BNP Paribas, Crédit agricole, Goldman Sachs, JP Morgan et Société générale et dont le produit sera consacré à la réduction de l'endettement. URW prévoit aussi de limiter les dividendes versés en numéraires d'un milliard sur les deux prochaines années, une réduction supplémentaire de 800 millions de ses investissements et des cessions d'un montant total de quatre milliards d'ici fin 2021.

La bataille ne fait sans doute que commencer.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Unibail-Rodamco-Westfield

Plus d'actualités