Accueil
»
Bourse
»
Actions Amsterdam
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 25/02/2021 à 09h16 Unibail-Rodamco-Westfield +1,69% 60,260€

Unibail-Rodamco-Westfield : pas de dividende pendant 3 ans, le titre chute

Unibail-Rodamco-Westfield : pas de dividende pendant 3 ans, le titre chute
Unibail-Rodamco-Westfield : pas de dividende pendant 3 ans, le titre chute
Crédit photo © Unibail-Rodamco

(Boursier.com) — Douche froide pour les actionnaires d'Unibail-Rodamco-Westfield dont le titre plonge de plus de 10% en début de séance. La foncière, dont les résultats 2020 ont logiquement souffert de la pandémie de coronavirus, a décidé de suspendre le paiement d'un dividende pour les exercices 2020, 2021 et 2022. La direction évoque l'impact de la pandémie sur les résultats du Groupe en 2020, l'incertitude persistante quant à l'environnement opérationnel en 2021 et à son impact sur les résultats d'URW, ainsi que son engagement à se désendetter.

Unibail, dont l'endettement brut s'élevait à 26,4 milliards d'euros fin décembre, cherche à céder des actifs et à obtenir de nouvelles lignes de crédit à long terme afin de refinancer les échéances de remboursement à venir. La société a publié mercredi soir un résultat net courant annuel de 1,06 milliard d'euros, en baisse de 40%, en raison notamment des fermetures des magasins situés dans son parc immobilier.

Les résultats "n'ont apporté aucune nouvelle positive" et ont montré que la réévaluation négative du son portefeuille s'accélère, affirme Morgan Stanley ('sous-pondérer'). La direction espère qu'une reprise économique facilitera la vente d'actifs aux États-Unis, mais le broker affirme que le marché américain des centres commerciaux était également très peu liquide avant la crise. Dans le même sens, Citi ('vendre') déclare que les résultats mettent en évidence un environnement très difficile pour les centres commerciaux et qu'une nouvelle baisse "significative" de la valeur du portefeuille est une préoccupation majeure.

Les analystes de JP Morgan estiment pour leur part que les résultats sont "pires que prévu" et bien "qu'on pourrait être tenté de penser que ces résultats ramènent les attentes à la baisse, il y a des risques importants de repli des valorisations et des loyers". "La suspension du dividende pendant 3 ans sera utile (...) mais les perspectives de désendettement reposent, selon nous, sur des cessions, qui comportent un risque un risque d'exécution avec l'ajout d'actifs américains au plan de vente", ajoute la banque.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !