Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 07/08/2020 à 17h35 Vallourec -2,45% 28,290€

Une semaine à oublier pour Vallourec qui chute encore de plus de 10%

Une semaine à oublier pour Vallourec qui chute encore de plus de 10%
Une semaine à oublier pour Vallourec qui chute encore de plus de 10%
Crédit photo © Société Vallourec

(Boursier.com) — La semaine a été rude pour Vallourec, dont le titre est en passe d'enchaîner une quatrième séance consécutive dans le rouge, avec une nouvelle chute de 11% à 5,05 euros, après un décrochage qui avait déjà atteint hier plus de 10%...

La volatilité du dossier sur le moyen terme est assez bien illustrée par les extrêmes touchés ces derniers mois, 1,917 euro en point bas le 11 février 2016, puis 7,47 euros en point haut d'un an le 13 janvier dernier. Ancienne vedette de la cote, Vallourec avait profité d'une ascension fulgurante entre 2002 et 2007, lorsqu'un certain Vincent Bolloré avait flairé la bonne affaire sur un dossier délaissé par les investisseurs...

Crise pétrolière

Le groupe a depuis été douloureusement rattrapé par la crise pétrolière et l'assèchement des projets d'investissement dans l'exploration et la production... En 2016, ces dépenses ont chuté de -23% après avoir reculé de -25% en 2015. Le secteur pétrole & gaz représentait 60,4% des revenus du groupe l'année dernière, a-t-il précisé lors de la présentation des résultats dévoilés cette semaine.

Les comptes 2016 étaient conformes aux attentes, voire un peu meilleurs que prévu, mais ce sont les perspectives qui continuent à effrayer les analystes, ou plutôt l'absence de visibilité sur ces perspectives. Pour un groupe qui consomme d'abondantes liquidités tant que le marché ne redémarre pas, la question du calendrier est centrale.

Des analystes qui font le grand écart

Ce flou majeur sur les perspectives est très bien illustré par les objectifs des analystes qui suivent le dossier. Morgan Stanley est le bureau d'études le plus optimiste de la place, avec un objectif de 11 euros réitéré hier...

A l'autre extrémité, Bernstein est à 2 euros, soit un rapport de 5,5 pour 1. L'objectif moyen sur la base de 18 analystes ressort à 5,49 euros. Avec un objectif revu hier de 5,32 à 6,63 euros, AlphaValue est l'un des rares bureau d'études à avoir relevé sa recommandation. Elle ne passe cependant que de "vendre" à "alléger". L'analyste est moins sombre sur le moyen terme, puisqu'il a intégré dans son modèle des cours pétroliers en hausse et une remontée des dépenses d'investissement des majors pétrolières.
"Il me faudra plus de temps pour adopter une recommandation plus agressive, en particulier au regard de la faiblesse des résultats attendus au premier semestre 2017, mais le plus dur semble passé et le groupe a gagné un répit avec l'augmentation de capital conduite l'année dernière", résume le spécialiste.

En attendant, les avais sont toujours aussi partagés : 5 positifs, 3 neutres et 10 négatifs sur le dossier actuellement.

©2017-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !