»
»
»
»
Consultation
Cotation du 21/06/2012 CHINACAST EDUCATION 0,00% 4,240$
  • CAST - US16946T1097
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Un analyste flaire le bon coup sur Cast

Un analyste flaire le bon coup sur Cast
Un analyste flaire le bon coup sur Cast
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Calme plat en ce début de semaine sur le titre Cast, stable sur le marché parisien à 3 euros dans une actualité pourtant chargée. L'éditeur de logiciels a dévoilé vendredi soir des comptes 2018 lourdement déficitaires. La perte opérationnelle s'est creusée pour atteindre -4,7 ME contre -4,2 ME un an plus tôt, tandis que le résultat net s'est inscrit à -5,4 ME (conter -6,6 ME un an plus tôt. En cause, le trou d'air sur la croissance au 4ème trimestre qui s'est traduit par un chiffre d'affaires annuel de 37,6 ME, en hausse de seulement 2,3% en données publiées mais en croissance de 6,1% en organique.

Bryan, Garnier & Co n'est pas pris de court par cette contreperformance financière. Il pronostiquait des déficits encore plus importants, à savoir un Rop de -5,1 ME et un RNPG de -6 ME. Le bureau de recherche, qui valorise toujours Cast à 4,1 euros par action, retient surtout la confiance affichée par la direction pour 2019, un exercice qui devrait se solder par une croissance supérieure à 20% avec le franchissement du point mort sur le résultat opérationnel sur la base d'un volume de charges de 47-48 ME. La concrétisation des deux gros "deals" reportés en fin d'année dernière n'est pas incluse dans ces prévisions.

De manière opportuniste, Bryan, Garnier & Co passe d'ailleurs de "conserver" à "acheter" sur le dossier Cast au regard du recul de l'action en glissement annuel (-19%). "Nous considérons que Cast peut tirer parti d'une forte croissance de son chiffre d'affaires cette année, car il a réduit sa dépendance aux "méga deals", tout en augmentant ses ventes indirectes et en diversifiant son portefeuille de produits (Cast Insight, Cast Imaging pour la cartographie de systèmes complexes, la prévention des risques liés à l'utilisation de logiciels ouverts)", défend Grégory Ramirez, analyste au sein du bureau de recherche.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com