Cotation du 29/11/2021 à 17h35 Ubisoft -0,13% 44,890€
  • UBI - FR0000054470
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Ubisoft sous pression pour la sortie de 'Far Cry 6'

Ubisoft sous pression pour la sortie de 'Far Cry 6'
Ubisoft sous pression pour la sortie de 'Far Cry 6'
Crédit photo © Ubisoft

(Boursier.com) — Ubisoft cède 2,5% à 50,3 euros en matinée sur la place parisienne. Ce jeudi 7 octobre était entouré d'un cercle rouge par les opérateurs puisque le dernier opus de la saga 'Far Cry', en l'occurrence le sixième épisode, sort ce jeudi sur PC et consoles. Crise du Covid-19 oblige, ce 'Far Cry 6' sera le seul blockbuster de l'année pour Ubisoft, qui n'a donc pas le droit à l'erreur. Or, les premières critiques sont assez mitigées, de nombreux observateurs notant que le jeu suit la même formule de monde ouvert que de nombreuses autres grandes franchises d'Ubisoft, telles que Assassin's Creed et Watch Dogs.

"Ubi a besoin d'un hit", affirme à 'Bloomberg' Doug Clinton, associé directeur chez Loup Ventures. "Ils sont dans un enfer culturel et le titre a sous-performé les autres grands éditeurs. Un succès pourrait redonner à l'entreprise et à l'action l'élan dont elles ont tant besoin". Le spécialiste s'attend à ce que Far Cry 6 dépasse le Far Cry 5 de 2018, qui s'est vendu à 5 millions d'exemplaires au cours de sa première semaine. Tout ce qui est inférieur à 6 millions d'unités serait "une grande déception", et "l'action Ubisoft pourrait encore souffrir dans l'attente du prochain grand titre".

'Far Cry 6', un jeu de tir à la première personne, se déroule sur une île d'inspiration cubaine appelée Yara, au milieu d'une révolution sanglante. Le jeu met en scène Giancarlo Esposito, la star de la série télévisée à succès "Better Call Saul", dans le rôle du dictateur Antón Castillo. Le joueur devient un combattant de la guérilla et entreprend de le faire tomber...

Par ailleurs, dans une note consacrée à l'éditeur de jeux-vidéo, Midcap Partners estime qu'Ubisoft est la cible parfaite pour les géants de l'internet alors que la croissance continue du secteur s'accompagne d'une transformation totale de son mode de consommation avec l'arrivée du streaming qui permet de se libérer de toute contrainte physique ou matérielle pour jouer.

Pour le broker, malgré la logique industrielle évidente entre Ubisoft et les plateformes telles que Google, Amazon, Microsoft Netflix ou Tencent, le marché ignore totalement l'aspect spéculatif du groupe et le valorise à l'aune de ses décalages passés, en grande partie liés à la crise sanitaire. Dans ce contexte, le courtier revalorise le dossier de 75 à 119 euros et réitère son avis 'acheter'. Selon l'analyste, sur les niveaux de valorisation actuels, le seul risque est de se réveiller un matin avec une OPA d'un géant américain ou chinois de la tech.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !