»
»
»
»
Consultation
Cotation du 22/03/2019 à 17h35 Ubisoft -1,71% 79,500€
  • UBI - FR0000054470
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Ubisoft peine à convaincre

Ubisoft peine à convaincre
Ubisoft peine à convaincre
Crédit photo © Ubisoft

(Boursier.com) — Après avoir ouvert sur une hausse de près de 9%, Ubisoft a vu le courant vendeur prendre rapidement le dessus, si bien que le titre évolue dans le rouge une demi-heure après le début des négociations. Le groupe tricolore a pourtant publié des chiffres rassurants pour le troisième trimestre 2018-19 rassurante, en confirmant au passage des prévisions de résultats pour l'ensemble de l'exercice.

Succès des jeux phares

Sur la période octobre-décembre, l'éditeur de jeux vidéo français a réalisé un chiffre d'affaires de 562 millions d'euros, en recul en raison d'un effet de base défavorable et d'un contexte concurrentiel, caractérisé par l'essor des 'Battle Roral", Fortnite notamment.

Mais le groupe a malgré tout tiré son épingle du jeu en enregistrant une baisse limitée de ses recettes nettes à 605,5 ME (-16,4%). Sur les neuf premiers mois, les recettes nettes sont en revanche en hausse de 13,5% à 1,35 MdE, tiré notamment par la solide performance d'Assassin's Creed Odyssey mais aussi par les succès de Far Cry 5 et Raimbow Six Siege.

Prévisions confirmées

Tout aussi important, Ubisoft a confirmé ses objectifs de recettes nettes d'environ 2,05 milliards d'euros sur l'exercice ainsi que d'un résultat opérationnel non-IFRS d'environ 440 millions d'euros. Son flux de trésorerie est attendu à 300 millions d'euros.

S'agissant du 4ème trimestre, l'éditeur des frères Guillemot guide le marché sur un chiffre d'affaires de 571 millions d'euros. Les recettes nettes devraient atteindre environ 698 millions d'euros, soit une progression de 29% par rapport au quatrième trimestre 2017/18.

Analystes partagés

Du côté des analystes, Jefferies abaisse son objectif de 80 à 75 euros en restant à "conserver" sur le dossier. Midcap Partners Louis Partners reste quant à lui à l'achat avec 107 euros dans le viseur. "Notre confiance est clairement sur le groupe et sur le secteur. Il est encore temps d'acheter", conclut le bureau d'analyse.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com