Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/08/2020 à 16h45 UBER TECH RG +0,47% 30,985$
  • UBER - US90353T1007
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Uber : le titre flambe, des bénéfices sont promis pour la fin 2020

Uber : le titre flambe, des bénéfices sont promis pour la fin 2020
Uber : le titre flambe, des bénéfices sont promis pour la fin 2020
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'action Uber a bondi vendredi de 9,54% à 40,63$ à la clôture de Wall Street, en réaction à la publication de ses comptes du 4e trimestre 2019. Ces derniers ont été bien accueillis malgré de nouvelle pertes supérieures à 1 milliard de dollars pour le groupe américain de VTC. Les investisseurs ont cependant apprécié les prévisions du groupe, qui affirme être en mesure de dégager des profits au 4e trimestre 2020.

Au 4e trimestre 2019, la perte nette d'Uber a atteint 1,1 milliard de dollars après une perte de 1,16 Mds$ au 3e trimestre. La perte par action, en données ajustées, a atteint 64 cents par action en données ajustées, un peu moins élevée que ce qu'attendaient les analystes, qui tablaient sur une perte de 68 cents par titre. Les revenus du groupe se sont élevés à 4,07 Mds$, en hausse de 36% sur un an et en ligne avec les attentes du consensus établi par le cabinet Factset.

A Wall Street, le titre Uber a désormais grimpé de plus de 30% depuis le début 2020, mais il évolue encore à 12% en-dessous de son cours d'introduction en Bourse, à 45$, en mai 2019.

Objectif d'Ebitda positif pour le 4e trimestre 2020

Au cours de la conférence téléphonique suivant la publication, la direction s'est montrée optimiste sur la capacité du groupe à dégager des bénéfices. Le directeur général, Dara Khosrowshahi, a affirmé que l'objectif d'un excédent brut d'exploitation (Ebitda) positif serait atteint au 4e trimestre 2020 et non en 2021 comme attendu jusqu'ici.

Uber a cumulé des pertes nettes d'environ 8,5 Mds$ depuis son entrée en Bourse, mais le groupe s'est engagé dans un vaste programme de réduction des coûts, notamment via la suppression de 1.000 emplois et la récente cession de son service livraison de repas en Inde.

Le 4e trimestre 2019 a notamment été marqué par des réglementations plus strictes affectant les activités d'Uber à Londres (où le permis d'exercer du groupe a été révoqué) et en Californie, où la justice a contraint Uber à requalifier les conducteurs de VTC en salariés.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !