»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/07/2019 à 22h15 UBER TECH RG -1,21% 43,180$
  • UBER - US90353T1007
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Uber : 1 Md$ de pertes au T1, mais la guerre des prix tire à sa fin

Uber : 1 Md$ de pertes au T1, mais la guerre des prix tire à sa fin
Uber : 1 Md$ de pertes au T1, mais la guerre des prix tire à sa fin
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Uber a publié jeudi soir après la clôture de Wall Street une perte nette de 1,01 milliard de dollars au premier trimestre 2019, pour des ventes de 3,1 Mds$, en hausse de 20% par rapport à celles du 1er trimestre 2018 (2,58 Mds$). Un an plus tôt, au 1er trimestre 2018, la compagnie de VTC avait affiché un bénéfice net de 3,75 Mds$ grâce à la cession de certains activités à l'international, mais son résultat opérationnel était en perte d'environ 500 millions de dollars.

Ces chiffres sont conformes aux prévisions qu'Uber avait faites dans son dossier en vue de son introduction en Bourse, réalisée le 10 mai dernier. Le groupe avait alors prévenu s'attendre à une perte nette d'au moins 1 Md$ et un chiffre d'affaires situé entre 3,04 Mds$ et 3,10 Mds$.

Après une séance en dents de scie, le titre Uber a fini en hausse de 1,53% à 40,41$ à Wall Street, dans un contexte général difficile pour les marchés d'actions (-1,4% pour le S&P 500). Au cours actuel, le titre reste à plus de 11% en dessous de son cours d'introduction de 45$, le 10 mai dernier.

L'action du concurrent Lyft a lui aussi terminé en nette hausse, de 5%, à 57,62$, après que la direction d'Uber eut précisé entrevoir la fin de la guerre des prix dans le secteur du VTC.

Le montant des réservations brutes totales d'Uber a atteint 14,65 Mds$ au T1, en hausse de 34% par rapport aux 10,9 Mds$ réalisés un an plus tôt. Là aussi, les chiffres sont conformes aux prévisions, le groupe ayant tablé sur des réservations comprises entre 14,44 et 14,66 Mds$. Les réservations de l'activité de VTC ont atteint 11,45 Mds (+22%) et celles de la livraison alimentaire via Uber Eats se sont élevées à 3,07 Mds$, plus du double (+108%) par rapport au T1 2018.

Vers la fin de la guerre des prix avec Lyft ?

Par ailleurs, la direction d'Uber a rassuré les marchés en estimant que la guerre des prix avec son principal concurrent, l'américain Lyft tirait peut-être à sa fin. "Récemment, nous avons remarqué que la compétition se focalisait davantage sur la marque et les produits plutôt que sur des baisses de prix", a ainsi confié le directeur général d'Uber, Dara Khosrowshahi.

"Cette tendance s'est poursuivie au 2ème trimestre et nous pensons qu'il s'agit d'une tendance saine pour nos affaires" a-t-il ajouté lors de la conférence téléphonique qui a suivi la publication des comptes.

De lourds investissements

Pour son IPO, le 10 mai dernier, Uber avait dû revoir ses ambitions de valorisation à la baisse. Au lieu des 120 Mds$ évoqués fin 2018, le groupe s'est introduit sur la base d'une valorisation de 82,4 Mds$, à 45$ par action. Le titre a cependant chuté de 7,6% dès sa première séance de cotation. Les analystes financiers s'interrogent sur la capacité du groupe à atteindre un jour la rentabilité.

Dans son communiqué, Uber n'a pas fait de prévisions pour le trimestre en cours. La société explique que ses pertes sont liées à de lourds investissements dans le marché du VTC mais aussi dans les nouveaux marchés du groupe comme la livraison de produits frais (Uber Eats) et de marchandises à domicile.

Selon le directeur financier du groupe Nelson Chai, "nos investissements restent concentrés sur la croissance de notre plate-forme mondiale et sur la différenciation à long terme de nos produits et de notre technologie, mais nous n'hésiteront pas à investir pour défendre notre positions sur les marchés mondiaux".

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com