Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 01/03/2021 à 16h28 Twitter -0,70% 76,518$
  • TWTR - US90184L1026
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Twitter et Facebook toujours en berne à Wall Street

Twitter et Facebook toujours en berne à Wall Street
Twitter et Facebook toujours en berne à Wall Street
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le secteur des services de communication a fini en berne mardi à Wall Street pour la 2e séance consécutive, sous le poids de Twitter (-2,3%) et de Facebook (-2,2%), les réseaux sociaux en première ligne dans la polémique sur l'usage controversé de ces médias en ligne par Donald Trump et ses partisans.

Les deux réseaux sociaux continuent de souffrir de la polémique sur leur rôle dans la flambée de violence qui a entraîné l'irruption de manifestants pro-Trump dans le Capitole le 6 janvier, et qui a fait 5 morts. Twitter, qui a suspendu définitivement vendredi soir le compte de Donald Trump, a fait savoir par ailleurs qu'il avait aussi suspendu depuis vendredi plus de 70.000 comptes dédiés essentiellement à relayer des contenus du mouvement complotiste QAnon, face au risque de violences.

Le mouvement QAnon est apparu dans le sillage de la théorie dite du "pizzagate" durant la campagne électorale de 2016, une théorie selon laquelle de hauts responsables du Parti démocrate dirigeaient un réseau pédophile depuis la cave d'une pizzeria de Washington. Le FBI considère ce mouvement comme un risque potentiel de violence sur le sol américain, certains de ses partisans ayant commis des meurtres et des enlèvements.

Donald Trump a salué par le passé le patriotisme de QAnon, et plus d'une dizaine d'élus républicains ont fait la promotion du mouvement.

Les comptes Facebook et Instagram de Trump bloqués au moins jusqu'au 20 janvier

Pour sa part, Facebook, qui a bloqué depuis le 7 janvier les comptes de Donald Trump sur Facebook et Instagram, a fait savoir que le réseau social "n'a pas l'intention de lever son blocage". Sheryl Sandberg, la numéro deux du groupe, s'est dit heureuse que la firme américaine ait "gelé les comptes" du président.

Le compte du président sortant est pour le moment suspendu jusqu'au 20 janvier, date de l'investiture du président-élu Joe Biden. Sheryl Sandberg a admis dans un entretien au 'Guardian' que cette décision était liée à la volonté de Facebook d'atténuer les "tentatives d'organiser des événements qui contestent le résultat de l'élection présidentielle et peuvent entraîner des violences".

Par ailleurs, un autre réseau social, l'application Parler, a été suspendu lundi par les principaux géants d'internet, Apple et Alphabet (maison mère de Google) de leurs plates-formes de téléchargement. Amazon, qui héberge Parler sur ses serveurs, a de son côté suspendu le compte de ce service de messagerie très utilisé par les militants ultra-conservateurs américains. Le réseau a véhiculé ces derniers temps de nombreux messages haineux ou incitant à la violence.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !