Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 24/09/2020 à 22h15 Harley-Davidson -0,77% 23,100$
  • HOG - US4128221086
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Trump en appelle au boycott de Harley-Davidson

Trump en appelle au boycott de Harley-Davidson
Trump en appelle au boycott de Harley-Davidson
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Harley -Davidson corrige de 2,2% à 42,3$ à Wall Street ce lundi, après un tweet du Président américain Donald Trump, qui poursuit sa campagne contre le fabricant de motos. "De nombreux propriétaires de Harley Davidson prévoient de boycotter la compagnie si la production passe à l'étranger. Parfait! La plupart des autres compagnies reviennent vers nous, y compris les concurrents de Harley". D'après Trump, une délocalisation de production serait "un très mauvais coup" de la part de la marque américaine, alors que les États-Unis auront bientôt "des règles du jeu égales ou meilleures".

Le dirigeant américain n'en démord donc pas, profitant d'un événement 'Bikers for Trump' à Bedminster, New Jersey, pour réitérer ses attaques.

Le Président américain Donald Trump s'en était déjà pris sans ménagement à Harley il y a quelques semaines sur Twitter. "Maintenant que Harley-Davidson déménage une partie de ses activités en dehors des États-Unis, mon Administration travaille avec d'autres fabricants de Motos qui veulent déménager aux États-Unis. Les clients de Harley ne sont pas satisfaits de leur déménagement - les ventes sont en baisse de 7% en 2017. Les États-Unis sont l'endroit où l'action se déroule!", avait alors lancé Trump, début juillet.

Trump avait auparavant attaqué le groupe de manière virulente fin juin, estimant que la guerre commerciale actuelle avec l'Europe constituait une excuse facile... Harley avait un peu plus tôt dévoilé son intention de délocaliser sa production destinée à cette région européenne afin de contourner les barrières douanières.

Le fabricant de motos avait prévenu ainsi que les prélèvements douaniers de l'Union européenne sur les produits importés des États-Unis allaient en moyenne ajouter 2.200$ au coût d'un de ses véhicules. Harley ne modifiera pas ses prix 'retail' suggérés ou ses prix de gros en Europe. Le groupe juge en effet que de telles hausses des prix auraient des conséquences adverses immédiates et durables sur son activité dans la région.

Le Président américain avait alors asséné, sur ce même réseau social Twitter : "Une Harley-Davidson ne devrait jamais être construite dans un autre pays-jamais! Leurs employés et clients sont déjà très en colère contre eux. S'ils partent, regardez, ce sera le début de la fin - ils se sont rendus, ils ont abandonné! L'Aura se sera envolée et ils seront taxés comme jamais auparavant!"

©2018-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !