Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 07/08/2020 à 11h30 Trilogiq +1,08% 3,740€
  • ALTRI - FR0010397901
  •   SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Trilogiq : comptes publiés pour l'exercice 2019-2020

Trilogiq : comptes publiés pour l'exercice 2019-2020
Trilogiq : comptes publiés pour l'exercice 2019-2020
Crédit photo © Trilogiq

(Boursier.com) — Au cours de l'exercice 2019-2020, le chiffre d'affaires du groupe Trilogiq s'est fortement contracté, passant de 32 ME à 23,5 ME. Cette baisse s'explique principalement par la stratégie d'élimination des activités non rentables et de restructurations mise en place par la Direction qui a décidé :
de l'arrêt des opérations en Espagne, en Suède, en Russie, en République Tchèque et en Hongrie,
de la fermeture des usines de production en Italie et au Benelux pour ne garder que des entités commerciales.

Parallèlement, le taux de marge brute a augmenté légèrement, de 59% du chiffre d'affaires au 31 mars 2019 à 61,4% du chiffre d'affaires au 31 mars 2020, démontrant la capacité de TRILOGIQ à maintenir un niveau de marge élevé.
En dépit d'importants frais de restructuration, les dépenses d'exploitation (hors achats de matières premières, amortissements et provisions) ont diminué de près de 4 ME, notamment aux niveaux des coûts logistiques et des frais de structure. Cette stratégie de réduction des coûts n'a cependant pas été suffisante pour compenser la baisse du chiffre d'affaires. TRILOGIQ enregistre par conséquent un excédent brut d'exploitation négatif de 335 KE à comparer à +141 KE au 31 mars 2019.

Hors achats de matières premières, amortissements et provisions, les charges d'exploitation ont en effet diminué de -21% de la manière suivante :
une baisse de 26% des autres achats et charges externes, principalement due à la réduction des frais de structure et des coûts logistiques intra-groupe suite aux fermetures de plusieurs sites de production,
une diminution de 21% des impôts et taxes locaux,
une contraction de 16% des charges de personnel. Le Groupe compte aujourd'hui 225 collaborateurs.
Les principaux contributeurs positifs à l'EBITDA et au résultat net du groupe ont été les filiales allemande, polonaise, roumaine, turque et nord-américaine et l'objectif du groupe reste de se renforcer dans ces pays-là.

A contrario, la société-mère française (qui a supporté les frais commerciaux des filiales belge, italienne et espagnole au cours de cet exercice) et les sociétés anglaise, mexicaine et sud-africaine ont contribué de manière négative à l'EBITDA consolidé. La Direction de TRILOGIQ entend poursuivre la restructuration drastique entamée au sein des trois entités étrangères afin qu'elles retrouvent une situation financière bénéficiaire.

En intégrant un niveau d'amortissements de 2,7 ME résultant du plan massif d'investissements (presses et moules de la gamme composite, bâtiments allemand et anglais, plateforme numérique notamment), le résultat d'exploitation ressort négatif de 3 ME. Du fait de la politique volontariste du groupe, l'amortissement des presses et des moules prendra fin lors de l'exercice 2021-2022, le montant restant à amortir pour ces actifs s'élevant à 2,3 ME au 31 mars 2020.

En raison de l'évolution défavorable par rapport à l'Euro de certaines devises (Peso mexicain, Real brésilien et Livre turque notamment) et de leur volatilité, TRILOGIQ a enregistré une perte de change nette consolidée de 111 KEUR sur l'exercice

Le résultat exceptionnel consolidé intègre notamment une reprise de provision de 150 KE.
Après la prise en compte de l'impôt sur les sociétés, les comptes consolidés arrêtés au 31 mars 2020 se traduisent par une perte nette part du Groupe de 2.881 KE.

En dépit d'une marge brute d'autofinancement négative de 332 KE, le groupe est parvenu à augmenter sa trésorerie de 2.244 KE au 31 mars 2020 tout en procédant au remboursement de 885 KE de dettes financières et à l'acquisition d'actions propres pour 740 KE.
Cette hausse s'explique principalement par la politique de réduction globale des actifs mise en place par la Direction qui a engendré :

une baisse du BFR de 2.881 KE incluant notamment une réduction de 1.316 KE des stocks et de 1.427 KE des créances clients,
un flux d'investissements négatif de 1.140 KE dû aux cessions d'actifs réalisées lors de l'exercice, et notamment de 10 presses à injection plastique.
L'objectif de TRILOGIQ est de poursuivre cette compression des actifs, notamment aux niveaux des actifs corporels et des stocks.

Perspectives

Trilogiq communiquera sur l'impact de la Covid-19 et sur ses perspectives au mois de septembre 2020.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !