Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 23/10/2020 à 23h20 American Airlines Group -4,18% 12,600$
  • AAL - US02376R1023
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Transport aérien : des dizaines de milliers d'emplois supprimés dans les prochains jours aux Etats-Unis ?

Transport aérien : des dizaines de milliers d'emplois supprimés dans les prochains jours aux Etats-Unis ?
Transport aérien : des dizaines de milliers d'emplois supprimés dans les prochains jours aux Etats-Unis ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L 'horloge tourne pour les compagnies aériennes américaines. Sans nouvelle aide de l'Etat, les plus grands transporteurs s'apprêtent à supprimer plus de 30.000 emplois au cours des prochains jours. Un massacre social qui ferait tâche à quelques semaines de l'élection présidentielle américaine. "Il ne s'agit pas de collecter des fonds pour la compagnie ", a déclaré Doug Parker, PDG d'American Airlines, sur 'CNBC'. "Il s'agit de maintenir l'infrastructure en place".

La loi CARES, votée par le Congrès en mars prévoyait 25 milliards de dollars - principalement des subventions fédérales - pour les compagnies aériennes afin d'éviter tout licenciement d'ici le 30 septembre, dans l'espoir qu'une reprise de la demande de voyages se concrétise cet été. Il n'en est rien. Comme le montrent les statistiques des aéroports, la demande atteint environ 30% son niveau de l'année dernière et les transporteurs continuent à brûler des dizaines de millions de dollars chaque mois.

Le Secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a exhorté le Congrès à adopter mercredi un nouveau plan d'aide à l'emploi de 25 milliards de dollars pour le secteur.

En attendant cet éventuel soutien additionnel, sept transporteurs (Alaska Airlines, Frontier Airlines, JetBlue Airways, Hawaiian Airlines, SkyWest Airlines, American Air et United) ont chacun obtenu un prêt auprès du Trésor. Une aide conditionnée au respect de certains engagements tels que le non-versement de dividendes et de rachats d'actions ou des plafonds sur la rémunération des employés. Les compagnies recevront "un prêt d'un montant maximum de 7,5 milliards de dollars ou 30% de 25 milliards". Selon les dirigeants des transporteurs, ces prêts ne suffiront toutefois pas à éviter la casse sociale dans la mesure où ils permettront simplement de couvrir les dépenses courantes.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités American Airlines Group

Plus d'actualités