Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 06/04/2020 à 14h11 Transgene -0,33% 1,200€
  • TNG - FR0005175080
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Transgene : résultats prometteurs présentés à l'Esmo 2019

Transgene : résultats prometteurs présentés à l'Esmo 2019
Transgene : résultats prometteurs présentés à l'Esmo 2019
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Transgene a présenté des résultats de sécurité et d'efficacité prometteurs de TG4001 en combinaison avec avelumab (Bavencio), un anticorps monoclonal anti-PD-L1 humanisé, dans des cancers HPV-16+2 récurrents ou métastatiques, tels que les carcinomes oropharyngés. Ces résultats de Phase 1b ont été présentés dans un poster lors du congrès annuel de la Société européenne d'oncologie médicale (ESMO 2019) à Barcelone (Espagne).

TG4001 est un vaccin thérapeutique conçu à partir d'un Vaccinia virus (MVA) qui exprime les antigènes E6 et E7 du virus HPV-16. Il a déjà été administré à plus de 300 individus et avait montré une bonne sécurité, une élimination du HPV significative et des résultats d'efficacité prometteurs.

Dans la partie Phase 1b de l'essai, 9 patients ayant reçu au préalable jusqu'à 3 traitements de chimiothérapie, se sont vus administrer l'une des deux doses testées de TG4001 en combinaison avec une dose fixe d'avelumab. La partie Phase 2 de l'essai a démarré en octobre 2018 et inclura 40 patients.

Les principaux résultats de l'essai clinique de Phase 1b sont les suivants :
- 3 des 6 patients traités avec la dose la plus élevée de TG4001 ont présenté des réponses partielles durables1 (réduction de plus de 30 % de la taille des tumeurs) ;
- Aucune toxicité dose limitante n'a été observée, ce qui confirme le profil de tolérabilité satisfaisant de cette combinaison thérapeutique ;
- Des lymphocytes T circulants dirigés contre les antigènes E6 et E7 du HPV-16 ont été détectés au jour 43 ;
- La combinaison thérapeutique a stimulé le système immunitaire : elle a modifié favorablement le micro-environnement tumoral avec une augmentation des infiltrats lymphocytaires (y compris de CD8+) et une expression plus importante des gènes associés aux réponses immunitaires innée et adaptative ;
- Une augmentation de l'expression de PD-L1 dans les tumeurs.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !