Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 23/11/2020 à 17h35 Transgene +0,12% 1,618€
  • TNG - FR0005175080
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Transgene : résultats détaillés de l'essai clinique de TG4001 en combinaison avec avelumab dans les cancers avancés HPV-positifs

Transgene : résultats détaillés de l'essai clinique de TG4001 en combinaison avec avelumab dans les cancers avancés HPV-positifs
Transgene : résultats détaillés de l'essai clinique de TG4001 en combinaison avec avelumab dans les cancers avancés HPV-positifs

(Boursier.com) — Transgene annonce les résultats détaillés de l'essai de Phase 1b/2 de TG4001, un vaccin thérapeutique ciblant le HPV16, en combinaison avec avelumab (BAVENCIO), un anticorps anti-PD-L1 humain, chez des patients présentant des tumeurs HPV16-positives métastatiques et/ou récidivantes.
Suite au téléchargement non autorisé de tous les abstracts sur le site internet de la Société de l'Immunothérapie du Cancer (SITC), Transgene a pris la décision de communiquer le contenu du "late-break abstract" qui sera présenté lors du congrès annuel de la SITC, se déroulant virtuellement du 9 au 14 novembre 2020.

L'objectif de cette étude exploratoire de Phase 1b/2 était d'évaluer la tolérance et l'efficacité de la combinaison de TG4001 et d'un inhibiteur de point de contrôle immunitaire au sein d'un groupe hétérogène de patients atteints de différents cancers agressifs, HPV16-positifs, au stade avancé.

Un taux de réponse global de 23,5% a été atteint chez les 34 patients évaluables. 8 patients ont répondu positivement : 1 réponse complète et 7 réponses partielles ont été observées (selon les critères RECIST 1.1). Des réponses ont été obtenues pour tous les types de tumeurs primaires, quels que soient les traitements antérieurs. Ces résultats se comparent favorablement aux standards de soin actuel et aux inhibiteurs de point de contrôle administrés seuls.

Virus du papillome humain de type 16 : le HPV16 est reconnu comme étant à l'origine de plusieurs types de cancers.

Pour les patients dépourvus de métastases hépatiques (n=23), le taux de réponse (ORR) est de 34,8%, et la médiane de survie sans progression (PFS) atteint 5,6 mois contre un ORR de 0% et une PFS de 1,4 mois pour les patients atteints de métastases hépatiques (n=11). La présence de métastases hépatiques est généralement associée à un pronostic défavorable même lorsque ces patients sont traités avec un anti-PD-1/PD-L1.

"Les résultats que nous annonçons aujourd'hui démontrent l'intérêt de la combinaison de TG4001 avec un inhibiteur de point de contrôle immunitaire, dans des formes particulièrement sévères de cancer. Nous avons observé des taux de réponse très encourageants, allant jusqu'à 34,8% pour les patients sans métastases hépatiques. De plus, la survie sans progression montre que cette association thérapeutique peut induire une réponse soutenue et durable, et initier une réponse immunitaire T spécifique.
Sur la base de ces résultats prometteurs, Transgene a l'intention de poursuivre le développement clinique de TG4001 avec un essai confirmatoire plus large, incluant un groupe de contrôle. Nous souhaitons ainsi fournir une meilleure option thérapeutique à cette population de patients " ajoute Maud Brandely, Directeur, Développement Clinique, Opérations Cliniques & Affaires Réglementaires de Transgene.

Le Professeur Christophe Le Tourneau, responsable du D3i (Department of Drug Development and Innovation) à l'Institut Curie, expert reconnu des cancers ORL, et investigateur principal de l'étude, commente cette nouvelle immunothérapie : "Nous avons vu des résultats très efficaces et encourageants sur ce type de population de patients difficiles à traiter, ainsi qu'un profil de tolérance satisfaisant. Cette combinaison thérapeutique représente un réel espoir pour les patients atteints de cancers liés au HPV."

Cet essai clinique est conduit en collaboration avec Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, et Pfizer.

Philippe Archinard, Président-Directeur général de Transgene, et Maud Brandely, Directeur, Développement Clinique, Opérations Cliniques & Affaires Réglementaires de Transgene, apporteront un éclairage supplémentaire sur ces données, après la publication de l'e-poster, durant une conférence téléphonique/webcast qui se tiendra le 12 novembre à 18h00 CET.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Transgene

Plus d'actualités