Cotation du 15/10/2021 à 17h35 Transgene +0,63% 2,410€

Transgene participe à un nouveau consortium de recherche contre le cancer

Transgene participe à un nouveau consortium de recherche contre le cancer
Transgene participe à un nouveau consortium de recherche contre le cancer
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Transgene participe à un nouveau consortium de recherche contre le cancer. Ce Consortium International de Recherche vise à mettre en place un processus reproductible de séquençage de cellule unique afin de mieux comprendre les mécanismes de persistance des traitements dans les tumeurs.

Ce nouveau consortium international, PERSIST-SEQ, est composé de d'universitaires et industriels spécialistes de la recherche sur le cancer. Ce programme de recherche collaboratif vise à fournir à la communauté de recherche en cancérologie un processus de référence pour le séquençage de cellule unique. Pour cela, le consortium ambitionne de développer et valider de bonnes pratiques, ainsi que générer et analyser des données de haute qualité. Le projet a pour objectif de doter la communauté scientifique de moyens de décrypter les mécanismes de résistance aux traitements et de développer des stratégies thérapeutiques plus adaptées pour mieux traiter le cancer et prévenir les résistances aux traitements.

PERSIST-SEQ est un partenariat public-privé de cinq ans, financé par l'Innovative Medicine Initiative (IMI) et dirigé par l'Oncode Institute et AstraZeneca. PERSIST-SEQ est une coalition de chercheurs et d'oncologues médicaux de premier plan dans le domaine de la résistance au cancer, qui mettront à profit leurs approches novatrices de modélisation du cancer et leurs techniques de pointe pour effectuer le séquençage de cellule tumorale unique. PERSIST-SEQ affinera et normalisera un processus largement applicable pour le séquençage de cellule unique afin d'améliorer la compréhension de la résistance thérapeutique dans le cancer et de développer des techniques ciblées de prévention et d'atténuation.

Rappelons que le cancer emporte 9,6 millions de victimes chaque année, dont 90% sont dus à une rechute incurable de la maladie survenant après un traitement initialement efficace. Les approches expérimentales actuelles ne permettent pas d'étudier de manière cliniquement satisfaisante la maladie résiduelle, principale cause de rechute du cancer, et la résistance thérapeutique. Ces dernières années, de nouvelles méthodes de séquençage de cellule unique ont connu des avancées significatives. Ces techniques, associées à des approches avancées de modélisation du cancer, peuvent faire la lumière sur les processus complexes responsables de la résistance thérapeutique et de la maladie résiduelle.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !