Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/07/2020 à 17h35 Transgene +0,69% 1,450€
  • TNG - FR0005175080
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Transgene et BioInvent présentent des données "remarquables" de BT-001 contre les cancers solides

Transgene et BioInvent présentent des données "remarquables" de BT-001 contre les cancers solides
Transgene et BioInvent présentent des données 'remarquables' de BT-001 contre les cancers solides

(Boursier.com) — Transgene et BioInvent International AB, société de biotechnologie dédiée à la découverte et au développement d'anticorps immunomodulateurs innovants contre le cancer, annoncent la présentation de nouvelles données précliniques très encourageantes qui démontrent l'important potentiel thérapeutique de BT-001, un virus oncolytique encodant un anticorps anti- CTLA4, pour le traitement des tumeurs solides. Ces données seront présentées à l'AACR 2020 Virtual Annual Meeting II.

BT-001 est un virus oncolytique (VO) multifonctionnel codéveloppé par BioInvent et Transgene. BT-001 est issu d'Invir.IO, la plateforme de virus oncolytiques de Transgene basée sur des virus de la vaccine, permettant la production, directement dans la tumeur, de molécules thérapeutiques complexes comme des anticorps. À ce titre, BT-001 encode un anticorps anti-CTLA4 éliminant des cellules immunosuppressives (T-reg), issu de la technologie n-CoDeR/F.I.R.S.T de BioInvent, et une cytokine (GM-CSF).

BT-001, utilisé en monothérapie, a montré une forte activité thérapeutique antitumorale. Son potentiel curatif a été observé sur plusieurs modèles murins de tumeurs solides (CT26, EMT6, C38, et A20). La vectorisation présente de nombreux avantages par rapport à l'administration systémique, en particulier pour un anticorps anti-CTLA4.BT-001 permet d'obtenir des concentrations élevées d'anticorps dans la tumeur tout en restant à des concentrations très faibles dans le reste de l'organisme du patient. Par conséquent, l'activité antitumorale de l'anticorps anti-CTLA4 est optimale et les effets secondaires indésirables de celui-ci sont minimisés. BT-001 améliore l'activité antitumorale des inhibiteurs de point de contrôle immunitaire (ICI) comme les anti-PD-1/PD-L1. Ceci permet d'envisager des combinaisons de BT-001 avec d'autres immunothérapies, dont les ICI.

Ces résultats prometteurs seront présentés lors de la deuxième session virtuelle du congrès de l'American Association for Cancer Research (AACR), qui se tiendra du 22 au 24 juin 2020. Le résumé (abstract) a été mis en ligne aujourd'hui sur le site de l'AACR.

BT-001 combine trois axes thérapeutiques ayant déjà démontré une activité chez l'Homme, à savoir l'oncolyse, l'inhibition de la voie CTLA4 et la stimulation de la voie GM-CSF. Ils permettent d'induire des changements du microenvironnement tumoral.

Dans le contexte clinique actuel, Transgene et BioInvent sont convaincus que BT-001 peut être utilisé en monothérapie ou en combinaison avec les traitements standards comme les thérapies anti-PD1/PD-L1. Ces associations thérapeutiques ont pour but d'obtenir de meilleurs résultats cliniques pour les patients atteints de tumeurs solides.

Éric Quéméneur, Pharm. D., Ph. D., Directeur Général Adjoint, Directeur Recherche et Développement de Transgene ajoute : "Les résultats précliniques obtenus avec BT-001 sont remarquables et nous sommes convaincus qu'il démontrera son efficacité dans le traitement des tumeurs solides. Nous avons soumis la première demande d'autorisation d'essai clinique en mars 2020. Nous mettons tout en oeuvre pour faire entrer en clinique BT-001,notre premier virus oncolytique multifonctionnel issu de la plateforme Invir.IO, avant la fin de 2020, malgré les incertitudes liées à la pandémie de Covid-19".

Martin Welschof, PDG de BioInvent, déclare : "Nous sommes très heureux de présenter ces données sur BT-001,qui indiquent que le virus oncolytique permet de cibler plusieurs types de cancers. Il s'agit d'une nouvelle démonstration de la complémentarité de la plateforme technologique de BioInvent et de la technologie de Transgene. Nous sommes impatients d'étudier plus en profondeur le potentiel de cette approche thérapeutique prometteuse".

Par ailleurs, Transgene et NEC Corporation, un leader des technologies de l'information et de la biométrie, présentent des données supportant la pertinence de la sélection par IA des mutations visée par le vaccin TG4050, même parmi un grand nombre de cibles potentielles. Ces données ont conjointement été générées par les équipes de Transgene et NEC, et par NEC Laboratories Europe GmbH. Elles seront présentées lors du congrès annuel de l'AACR 2020 (American Association for Cancer Research) (congrès virtuel - Session II, 22-24 juin 2020).

TG4050 a été conçu pour cibler jusqu'à 30 néoantigènes, des mutations présentes dans la tumeur, propres à chaque patient et susceptibles de déclencher une réponse immunitaire. Elles sont sélectionnées, parmi un grand nombre de mutations présentes dans la tumeur grâce au système de prédiction de néoantigènes de NEC, une technologie avancée d'intelligence artificielle (IA) qui a déjà été utilisée en oncologie. Le système de prédiction repose sur une expertise en IA de plus de vingt ans. Il a notamment été entraîné sur des données propriétaires qui lui permettent de hiérarchiser et sélectionner avec précision les séquences les plus immunogènes.

Pour évaluer l'exactitude de la prédiction, des échantillons ont été prélevés sur des patients atteints de cancer. Un séquençage génétique a été effectué sur des tissus sains et des biopsies tumorales. Des mutations ont ensuite été identifiées et hiérarchisées en utilisant l'algorithme. Les antigènes sélectionnés ont été évalués en mesurant la fréquence de cellules immunitaires (lymphocytes T) sachant reconnaître spécifiquement ces antigènes. Bien que préliminaires, ces résultats suggèrent que l'algorithme est capable d'identifier des mutations immunogènes rares parmi un grand nombre de mutations identifiées chez les patients.

Transgene capitalise sur son expertise des vecteurs viraux pour intégrer les séquences des néoantigènes sélectionnés dans le génome du vecteur viral MVA (Modified Vaccinia Ankara). Une unité pilote dédiée à la fabrication des lots cliniques individualisés de TG4050 a été créée sur le site d'Illkirch. Elle est conforme aux normes de fabrication pharmaceutique et fournira les doses nécessaires au développement clinique de ce vaccin thérapeutique...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !