Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 22/09/2020 à 17h12 Tour Eiffel +0,36% 27,800€
  • EIFF - FR0000036816
  • SRD
  •   PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Tour Eiffel : fait le point semestriel

Tour Eiffel : fait le point semestriel
Tour Eiffel : fait le point semestriel
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — 5e acteur coté français en immobilier de bureaux avec un patrimoine de 1,87 MdE au 30 juin 2020, le Groupe Société de la Tour Eiffel bâtit sa stratégie de développement sur la satisfaction du locataire, en répondant à ses exigences et en anticipant celles de demain. Le modèle de gestion internalisée du Groupe, sa proximité unanimement reconnue avec ses clients, sa vision précise des attentes des utilisateurs finaux et son fort engagement RSE en font un acteur immobilier de référence, expert du bureau du Grand Paris.
Société de la Tour Eiffel poursuit son recentrage stratégique visant un patrimoine constitué exclusivement de bureaux répartis à 80% dans le Grand Paris et à 20% en Régions à potentiel (Aix-Marseille, Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes, Toulouse). Les trois principaux leviers de sa croissance sont ses développements, les acquisitions d'immeubles isolés ou en portefeuille et la croissance externe.

Au 30 juin 2020, le patrimoine s'élevait à 1.871 ME, pour 89% de bureaux (1 671 ME), 4% d'actifs mixtes bureaux / commerces (68 ME) et 7% d'actifs non stratégiques (132 ME). Parmi ces actifs, 74% sont situés dans le Grand Paris (1.390 ME) et 19 % en Régions à potentiel (349 ME).

L'épidémie de Coronavirus (Covid-19), déclarée par l'Organisation Mondiale de la Santé comme une "pandémie mondiale", a eu un impact sur l'ensemble des secteurs d'activités dont le secteur immobilier.

Dans ce contexte, le Groupe a en premier lieu cherché à assurer la sécurité et la santé de ses collaborateurs, de ses entreprises locataires et de leurs salariés, et de ses prestataires et fournisseurs. Les dispositions mises en place ont visé principalement à s'assurer du bon fonctionnement et de la sécurisation des immeubles, à commander l'arrêt des chantiers et à poursuivre l'activité de la Société en ayant recours au télétravail de tous ses collaborateurs.

Afin d'accompagner les locataires les plus exposés aux conséquences de la crise, le loyer du 2ème trimestre a fait l'objet d'un étalement, sans pénalité, de l'échéance sur le second semestre 2020. Cet accompagnement concerne 13% des loyers.

Les chantiers ont tous été mis à l'arrêt pendant la période du confinement et ont repris dans de très bonnes conditions dès la mi-mai. Cette interruption des chantiers devrait se traduire par un trimestre de décalage environ sur les dates de livraison initialement prévues.

Compte tenu de la position d'attentisme observée chez de nombreux investisseurs, le Groupe a décidé de différer la deuxième partie du plan de cession de 189 ME initialement envisagée pour 2020, partant du montant peu significatif de ce patrimoine résiduel et de l'absence de contrainte majeure de calendrier pour finaliser sa cession. Au cours du premier semestre, le portefeuille logistique sous promesse de vente au 31 décembre 2019, a été cédé pour un montant de 35 ME.

Au final, au 30 juin 2020, Société de la Tour Eiffel n'enregistre donc aucun impact négatif significatif lié à la crise sanitaire à ce stade et poursuit l'exécution de son plan de croissance.

Au 30 juin 2020, le taux d'occupation financier (EPRA) s'établit à 82,9% (vs. 82,1% à fin 2019) et la durée moyenne ferme des baux à 3 ans.
Résultat EPRA (Résultat Net Récurrent) en hausse de 5,8% à 1,3 euro par action

A périmètre constant, les revenus locatifs reculent de -0,7%. et augmentent de +3,8% corrigés du départ de Capgemini au 30 juin 2019 sur le site de Suresnes. Au global, ils s'établissent à 47 ME en diminution de -6,2% principalement en raison des cessions.

L'EBITDA courant ressort à 30,8 ME, quasi-stable (-0,8%), la forte réduction des frais de fonctionnement, alimentée par les synergies de coûts pour 2,5 ME, permettant de compenser cette baisse des revenus.

Les frais financiers atteignent 8,8 ME (vs 9 ME), reflétant des tirages complémentaires pour financer les développements et Capex (35,9 ME) et d'un coût de financement amélioré. Le taux d'intérêt moyen de l'endettement ressort à 1,8% (vs. 2,0% au S1 2019), démontrant la performance du re-financement de 330 ME opéré en octobre dernier.

Le succès de l'émission de nouveaux TSDI pour 180 ME en juin dernier, auquel ont contribué les principaux actionnaires du groupe, permet à Société de la Tour Eiffel de renforcer significativement ses fonds propres. Cet instrument est assorti d'un coupon de 4,5% avec une première possibilité de remboursement dans 5 ans. Cette levée de fonds permet de restaurer le ratio LTV à 39% (vs. 49% à fin 2019) et ainsi revenir moins de 18 mois après la fusion avec Affine dans l'objectif stratégique de 40%.

Après prise en compte des autres produits et charges, impôts et résultats des sociétés mises en équivalence, le résultat EPRA (résultat net récurrent) ressort à 23 ME, soit 1,30 euro par action en hausse de 5,8%.

En réintégrant l'ensemble des ajustements de retraitements EPRA (dotations, résultat de cession, variations de valeur des instruments financiers), le résultat net consolidé s'élève à 13,4 ME contre 2,4 ME au S1 2019.

Le Cash-Flow Courant s'élève à 25,7 ME soit par action à 1,55 euro contre 1,70 euro pour la même période en 2019.

L'Actif Net Réévalué triple net EPRA par action évolue de 54,2 euros à 54,4 euros à fin juin 2020, le dividende versé en juin ayant été plus que compensé par le résultat EPRA et la hausse de juste valeur du patrimoine sur la période.
En prenant en compte l'impact net des investissements et cessions, le patrimoine s'élève à 1 870,8 ME (hors droits), contre 1.860,1 ME à fin 2019 (+1,3%).

Dans la continuité des actions menées pour soutenir les locataires fragilisés et plus globalement l'économie dans ce contexte de crise sanitaire mondiale, Société de la Tour Eiffel a répondu à l'appel des pouvoirs publics français en réduisant le dividende à 2 euros par action (vs. 2,25 euros initialement proposé). Le montant ainsi conservé, soit 4,1 ME, renforce les marges de manoeuvre pour accompagner au mieux les locataires.

A fin juin 2020, les locataires identifiés comme à risque "élevé" et "très élevé" compte tenu de leur exposition aux conséquences de la crise du Covid-19, représentent 3,8 ME de loyer en base annuelle même si à ce stade aucun incident de paiement significatif n'a été observé sur les appels de loyers du 2ème et 3ème trimestre.

En parallèle, comme elle s'y est engagée, Société de la Tour Eiffel a renforcé ses fonds propres en juin en émettant pour 180 MEUR de titres subordonnés à durée indéterminée auprès de ses principaux actionnaires.

En complément de la sécurisation du financement de son plan de développement, cette émission dote la foncière de marges de manoeuvres complémentaires, lui apportant une solidité supplémentaire face aux différents défis de ce nouvel environnement : la capacité des locataires à faire face à leurs échéances, le décalage des livraisons, ou encore la diminution éventuelle des valeurs des immeubles. Cette levée de fonds devrait aussi permettre au Groupe de saisir de nouvelles opportunités d'investissement.

Au regard d'une gestion rigoureuse, le Groupe peut avancer résolument vers ses objectifs : recentrer le patrimoine sur ses implantations stratégiques, améliorer la qualité des actifs et des revenus et générer une capacité de croissance importante.

Calendrier

Février-mars 2021 : Résultats annuels 2020 (après bourse)
Avril 2021 : Assemblée générale.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Tour Eiffel

Plus d'actualités