Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 09/04/2021 à 17h38 Total -1,08% 37,845€

Total voit l'avenir en vert

Total voit l'avenir en vert
Total voit l'avenir en vert
Crédit photo © Abengoa Solar - Total

(Boursier.com) — Total affiche ses ambitions vers la neutralité carbone. Souhaitant marquer son engagement vers l'énergie propre, la major pétrolière va tout d'abord changer de nom. Lors de la prochaine assemblée générale du groupe, prévue le 28 mai, les actionnaires se prononceront ainsi sur la nouvelle appellation de la société, à savoir TotalEnergies. "En proposant aux actionnaires de changer de nom, ce qu'on leur propose profondément c'est d'approuver le changement de stratégie", a déclaré Patrick Pouyanné, le patron de Total.

Total, qui vise près de 100 gigawatts (GW) de capacités brutes de production d'énergies renouvelables en 2030, contre 7 GW à fin 2020, va allouer 20% de ses 12 Mds$ d'investissements nets prévus cette année aux renouvelables et à l'électricité. Preuve que le changement est déjà en marche, le groupe prévoit une production nette d'électricité d'origine renouvelable de 7 TWH en 2021 contre 4 TWH l'an passé. Du côté des émissions, l'entreprise vise une réduction de 40% d'ici 2030 (par rapport à 2015).

Une politique financière également 'verte'

La transformation de Total sera également reflétée dans sa politique financière. La société s'est en effet engagée à n'émettre que des obligations liées à des objectifs climatiques audités par des organismes externes, devenant ainsi le premier grand émetteur à lier pleinement sa dette et ses plans de développement durable. "C'est la meilleure réponse pour montrer que la transition de l'entreprise est en marche", a souligné Patrick Pouyanné lors de la conférence de présentation des résultats 2020. "Cette transformation doit être incluse dans toutes nos politiques, y compris notre politique financière". L'entreprise, qui a plus de 60 milliards de dollars d'obligations en circulation, est la première au monde à prendre un tel engagement, selon son directeur général.

L'ESG a le vent en poupe

En adoptant une telle stratégie, Total espère profiter de l'essor de l'investissement responsable (ESG). "Il est évident que les entreprises respectueuses des principes ESG obtiennent de meilleurs résultats que leurs pairs et Total essaie de rester en tête à cet égard", explique à 'Bloomberg' Daniel Ender, stratège obligations chez ABN Amro Bank. Les émetteurs d'obligations liées au "développement durable" ('sustainability-linked bonds') promettent généralement de verser une pénalité (coupon plus élevé) aux détenteurs d'obligations s'ils n'atteignent pas les objectifs environnementaux fixés dans un délai déterminé.

En plein boom, le segment des obligations durables devrait connaître une nouvelle année record en 2021. Selon les données de Moody's, elles devraient représenter 8 à 10% du total des émissions contre 5,5% en 2020, soit plus de 650 milliards de dollars (+32% par rapport à 2020).

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !