Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 04/12/2020 à 17h38 Total +3,36% 37,690€

Total dément tout projet de cession de son site de Carling

Total dément tout projet de cession de son site de Carling
Total dément tout projet de cession de son site de Carling
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le groupe Total a déclaré mardi que la société Cray Valley, sa filiale française dans les résines, n'était pas à vendre. Cray Valley exploite en France la plateforme pétrochimique de Carling, en Moselle, véritable moteur industriel dans la région Grand-Est.

L'agence 'Reuters' avait rapporté il y a deux semaines que le géant pétrolier, conseillé par Credit Suisse, avait engagé la cession de ses activités résine dans le cadre de son nouveau plan qui prévoit de se séparer d'actifs non stratégiques pour accélérer sa transition vers les énergies renouvelables. Les sources citées par 'Reuters' estimaient la valeur des actifs cessibles à 500-600 millions d'euros, dette comprise.

Toutefois, dans un communiqué publié mardi, le groupe pétrolier a affirmé qu'"il n'y a pas de processus de vente en cours de la société Cray Valley", ajoutant avoir tenu les engagements pris en 2013 lors de la restructuration du site de Carling relative à la fermeture de certaines activités et ses investissements dans la production de résines.

Inquiétude exprimée par la CFDT Total

Le 13 octobre, la CFDT Total du site de Carling-Saint-Avold s'était inquiétée d'une possible cession des activité résines, et avait appelé la direction (qui dans un premier temps, n'avait pas fait de commentaire) à clarifier sa position. Le syndicat avait exprimé ses craintes pour l'équilibre économique de la plate-forme en cas de cession.

"Les promesses de la direction de Total en 2013 lors de l'annonce du projet de modernisation devaient pérenniser les activités du site et même permettre un accroissement des résultats au-delà de l'année 2030", avait rappelé la CFDT.

Les actifs résine à l'international en question

Si la division française des activités résine de Total ne fait pas partie de la cession, ses opérations internationales suscitent néanmoins l'intérêt des acheteurs sur le marché du capital-investissement, ont affirmé des personnes proches du dossier ce mardi à 'Reuters'.

Total a toutefois refusé de commenter toute autre opération liée à la cession éventuelle d'autres actifs parmi ses filiales de résine, a précisé l'agence de presse.

Les résines (adhésifs, caoutchoucs, polymères et revêtements) sont utilisés dans les secteurs de l'énergie, de l'imprimerie, de l'emballage, du BTP, des pneumatiques et de l'électronique.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !