Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/12/2019 à 17h37 Total +0,41% 47,820€

Total dans un nouveau projet GNL de classe mondiale en Russie

Total dans un nouveau projet GNL de classe mondiale en Russie
Total dans un nouveau projet GNL de classe mondiale en Russie
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Total a signé des accords définitifs avec Novatek portant sur une prise de participation directe par Total de 10% dans Arctic LNG 2, projet majeur de gaz naturel liquéfié porté par Novatek, situé sur la péninsule de Gydan en Russie. Compte tenu du fait que Total détient 19,4% du capital de Novatek et de la volonté de Novatek de conserver 60% du projet, l'intérêt économique global du groupe pétrolier tricolore dans ce nouveau projet GNL s'élèvera à environ 21,6%. Au cas où Novatek déciderait d'abaisser sa participation en dessous de 60%, Total aurait la possibilité d'augmenter sa participation directe jusqu'à 15%.

Total aura par ailleurs la possibilité d'acquérir une participation directe de 10 à 15% dans tous les futurs projets GNL de Novatek, situés sur les péninsules de Yamal et de Gydan. "Nous sommes ravis d'avoir conclu les accords définitifs pour l'entrée dans ce nouveau projet de GNL de classe mondiale, fondé sur de vastes ressources gazières russes, aux côtés de notre partenaire stratégique Novatek. S'appuyant sur le succès de Yamal LNG, Arctic LNG 2 présentera plusieurs solutions novatrices permettant d'accroître sa compétitivité", a déclaré Patrick Pouyanné, le PDG de Total. "Arctic LNG 2 s'inscrit dans notre stratégie de développement du portefeuille de GNL grâce à des projets compétitifs, fondés sur des ressources géantes à bas coût de production, principalement destinés à des marchés asiatiques en forte croissance".

D'une capacité de production de 19,8 millions de tonnes par an (Mt/a), soit 535.000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j), Arctic LNG 2 permettra de valoriser plus de 7 milliards de bep de ressources du gisement onshore de gaz et de condensats d'Utrenneye. Le projet prévoit l'installation de trois plates-formes gravitaires (gravity-based structures) dans le golfe de l'Ob qui accueilleront les trois trains de liquéfaction d'une capacité de 6,6 Mt/an chacun.

Le transport de la production d'Arctic LNG 2 vers les marchés internationaux sera assuré par une flotte de méthaniers brise-glace qui pourront utiliser la route du Nord ainsi qu'un terminal de transbordement du Kamchatka pour les cargaisons à destination de l'Asie et un autre proche de Mourmansk pour les cargaisons destinées à l'Europe.

La décision finale d'investissement est attendue dans la deuxième moitié de 2019, alors que le démarrage du premier train est envisagé en 2023.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Total

Partenaires de Boursier.com