»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/07/2018 à 17h35 Gemalto -0,24% 49,920€

Thales lance le processus d'OPA sur Gemalto

Thales lance le processus d'OPA sur Gemalto
Thales lance le processus d'OPA sur Gemalto

(Boursier.com) — Le rachat de Gemalto par Thales se rapproche. Le prospectus de l'offre a été visé hier par le régulateur boursier néerlandais, puisque le spécialiste de la sécurité numérique est immatriculé aux Pays-Bas. La période d'acceptation court du 28 mars au 6 juin. Le 18 mai, les actionnaires de Gemalto devront donner leur feu vert au projet. La transaction reste aussi soumise au feu vert de plusieurs autorités de la concurrence.

Le dépôt formel d'une offre publique est toujours un moment important dans la vie des sociétés. Celle de Thales sur Gemalto est amicale et recommandée par les deux conseils d'administration. Le groupe d'électronique et de défense a proposé 51 euros par action de son compatriote qui opère dans la sécurité numérique, un montant qui semble satisfaire le plus grand nombre, hormis peut-être Atos qui avait tenté une approche à 46 euros mais qui avait été éconduit et qui a renoncé. La solution franco-française a en outre le mérite de ne pas se heurter à des questions de sécurité nationale, qui ne se seraient d'ailleurs pas posées non plus avec la SSII pilotée par Thierry Breton.

Gemalto, future division sécurité numérique de Thales

Outre le volet financier, qui nécessitera plus de 4,8 milliards d'euros en numéraire, Thales a prévu un certain nombre d'engagements, comme le maintien de la marque Gemalto, l'accroissement des investissements de R&D et le rapprochement de ses activités digitales avec celles de sa nouvelle division, pour créer un leader mondial de la sécurité numérique. Les salariés de Gemalto conserveront leurs droits acquis. Le paiement du prix de l'offre ne devrait intervenir qu'au second semestre, si bien sûr elle est couronnée de succès, ce qui ne devrait pas poser de problème compte tenu de son caractère amical et du bon prix proposé par l'acquéreur. Le seuil de renonciation est fixé à 67% du capital de Gemalto. Si d'aventure Thales parvient à atteindre le cap des 95% du tour de table, une procédure de retrait de la cote serait enclenchée.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com