Cotation du 15/10/2021 à 17h36 Thales -0,29% 83,340€

Thales : bonne résistance confirmée

Thales : bonne résistance confirmée
Thales : bonne résistance confirmée
Crédit photo © Photopointcom ©THALES

(Boursier.com) — Thales monte encore de 0,4% ce lundi à 89,82 euros, alors que JP Morgan vise désormais un cours de 125 euros, contre 105 euros auparavant. Le groupe a relevé son objectif de revenus pour 2021 et confirmé ses autres perspectives annuelles, après avoir enregistré une forte progression de ses résultats ainsi que des prises de commandes record au premier semestre. Pour l'année en cours, le groupe prévoit désormais un chiffre d'affaires compris entre 17,5 milliards et 18 milliards d'euros, contre une précédente fourchette allant de 17,1 à 17,9 MdsE.
Thales a confirmé ses autres objectifs annuels précédemment communiqués, à savoir un ratio de prises de commandes sur chiffre d'affaires supérieur à 1 ainsi qu'un taux de marge opérationnelle compris entre 9,5% et 10%, après 8% en 2020.

Ces perspectives ont été bâties sur la base d'un "contexte sanitaire et économique ne connaissant pas de nouvelles perturbations majeures, et d'une normalisation rapide des chaînes d'approvisionnement mondiales de semi-conducteurs", a indiqué l'entreprise. Le groupe n'imagine "pas de rupture significative d'approvisionnements au deuxième semestre" en raison de la pénurie de semi-conducteurs, et a pour l'instant la situation est sous contrôle, a expliqué le directeur financier de Thales, Pascal Bouchiat qui reste cependant "très vigilant, notamment pour gérer l'année 2022 qui pourrait être toujours tendue en termes de déficit d'offres".

Résultats en forte hausse

Les résultats du groupe ont fortement progressé au premier semestre. Thales a ainsi dégagé un bénéfice net de 433 millions d'euros, contre 65 millions d'euros pour la même période de 2020. Le résultat net ajusté s'est établi à 591 millions d'euros, contre 232 millions d'euros au premier semestre 2020. Le chiffre d'affaires de la société a progressé de 8,7% en données publiées et de 9,8% à périmètre et taux de change constants, à 8,42 milliards d'euros. Sur le deuxième trimestre, les revenus ont augmenté de 17,8% en données organiques sur un an, après une croissance de 1,9% au premier trimestre.

Le résultat opérationnel a été multiplié par plus de 2, à 768 millions d'euros, contre 348 millions d'euros au premier semestre 2020. La marge correspondante s'est établie à 9,1%, contre 4,5% un an auparavant.

Thales a par ailleurs fait état de prises de commandes record pour un premier semestre, de 8,2 milliards d'euros, en hausse de 37% sur un an en données organiques et traduisant un ratio de prises de commandes sur chiffre d'affaires de 0,98.
La société a comptabilisé au cours de la période 7 grands contrats de plus de 100 millions d'euros dans le Spatial ainsi que dans la Défense, avec notamment deux contrats liés à la fourniture du Rafale à la Grèce et à la France. Les équipements de Thales représentent environ 25% de la valeur de l'avion de chasse de Dassault Aviation.
Le groupe a également généré un flux de trésorerie libre opérationnel de 420 millions d'euros, contre un flux négatif de 471 millions d'euros sur les six premiers mois de 2020.

Les analystes attendaient en moyenne pour l'ensemble du premier semestre des prises de commandes de plus de 8 milliards d'euros, des revenus de 8,3 milliards d'euros et un Ebit de 740 millions d'euros.
Oddo BHF reste de son côté à 'surperformance' avec un objectif ajusté de 97 à 102 euros. "Le titre offre toujours un profil très attirant avec une croissance vigoureuse, une génération de cash solide, avec un FCF yield de 6,8% en 2022 et une valorisation séduisante" estime l'analyste.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !