»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/11/2018 à 17h35 Thales -1,27% 108,650€

Thales Alenia Space : Metop-C lancé avec succès

Thales Alenia Space : Metop-C lancé avec succès
Thales Alenia Space : Metop-C lancé avec succès
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le troisième satellite météorologique sur orbite polaire (Metop-C) a été lancé ce jour avec succès depuis le Port Spatial de l'Europe en Guyane française à bord d'un lanceur Soyouz, annonce Thales Alenia Space - société commune entre Thales (67%) et Leonardo (33%). Metop-C rejoint ainsi les autres satellites de la famille, Metop-A qui avait été lancé en octobre 2006, et Metop-B, lancé en septembre 2012.

La famille de satellites en orbite polaire Metop, dont la maîtrise d'oeuvre est assurée par Airbus Defence & Space, est le résultat d'une coopération avec l'ESA, en charge de la fourniture des satellites pour EUMETSAT, l'organisation européenne en charge de l'exploitation des satellites de météorologie. Metop-C embarque à son bord une série d'instruments sophistiqués parmi lesquels, GOME-2 fourni par Leonardo et IASI-3 développé par Thales Alenia Space, deux instruments à la pointe de la technologie.

Leonardo a conçu, développé et testé sur son site de Campi Bisenzio (près de Florence), l'instrument GOME-2 (Global Ozone Monitoring Experiment 2) dont les données sont utilisées par les scientifiques pour mesurer l'ozone présent dans l'atmosphère, informations essentielles pour protéger les hommes et autres espèces terrestres des effets nocifs des rayons ultraviolets produits par le soleil. Depuis le lancement de Metop-A en 2006, les données fournies par GOME sont également utilisées pour la surveillance à long terme du dénommé 'trou dans la couche d'ozone' situé au-dessus de l'Antarctique.

A bord de Metop-C, GOME-2 va fonctionner en parallèle de son 'frère' à bord de Metop-B, assurant ainsi la continuité des données sur le long terme. GOME-2 est un spectromètre imageur. Les différents gaz présents dans l'atmosphère absorbent la lumière dans différentes longueurs d'onde, l'instrument reçoit la lumière réfléchie par l'atmosphère terrestre découpée en différentes couleurs (longueurs d'ondes) afin de révéler quels sont les gaz présents dans l'échantillon observé. GOME-2 va cartographier les concentrations d'ozone dans l'atmosphère ainsi que les autres gaz tels que le dioxyde d'azote, le dioxyde de souffre et d'autres molécules présentes à l'état de traces.

Développé par Thales Alenia Space pour le compte du CNES, cet instrument de très haute résolution spectrale a révolutionné la météorologie opérationnelle par la mesure précise des profils de la température et de l'humidité le long d'une colonne verticale de l'atmosphère terrestre, rendue possible grâce aux techniques d'interférométrie les plus poussées. Les mesures réalisées par IASI, qui ont fait leurs preuves sur Metop-A et Metop-B, contribuent également à l'amélioration de la surveillance du climat (température et gaz à effet de serre) ainsi qu'à une meilleure compréhension de la qualité de l'air et de la chimie de l'atmosphère, grâce à l'étude en 3D de ses constituants. IASI fournit ainsi des mesures dans l'infrarouge thermique sur un spectre continue allant de 3,61 à 15,5 microns de longueur d'onde, analysant les détails fins du spectre d'absorption de l'atmosphère.

A partir d'une orbite héliosynchrone à 800 km d'altitude, IASI balaie l'atmosphère terrestre selon un axe perpendiculaire à sa trajectoire avec une fauchée de 2200 kilomètres de largeur. IASI collecte 30 vues de la Terre et mesure, 2 fois par jour, le spectre du rayonnement infrarouge émis par la Terre. De plus, l'instrument IASI comprend un imageur radiométrique intégré de 64x64 pixels, capable de fournir des images d'une résolution de l'ordre d'un kilomètre dans la fenêtre infrarouge et utilisées pour prendre en compte l'influence des nuages dans le traitement des données de sondage.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com