»
»
»
»
Consultation
Cotation du 15/11/2018 à 23h20 Tesla Motors Inc +1,29% 348,440$
  • TSLA - US88160R1014
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Tesla tombe encore, Musk perd son sang-froid

Tesla tombe encore, Musk perd son sang-froid
Tesla tombe encore, Musk perd son sang-froid
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Tesla a abandonné encore 2,8% hier soir à 280,7$, après une chute de plus de 4% mardi à Wall Street. Les nouvelles attaques d'Elon Musk, patron du groupe, contre un spéléologue britannique qu'il avait déjà traité de 'pedo guy', inquiètent les marchés. Il faut dire que depuis la récente interview-confession accordée par Musk au New York Times, au cours de laquelle le CEO avait fait état d'une extrême fatigue et d'horaires de travail épuisants, les opérateurs sont très attentifs aux échanges parfois musclés de Musk avec la presse, les analystes, ou, dans le cas présent, un plongeur britannique.

Musk vient de nouveau de mettre en cause le spéléologue Vernon Unsworth. Dans un message électronique adressé à 'BuzzFeed News', Musk affirme qu'Unsworth s'était rendu à Chiang Rai, en Thaïlande, afin d'y trouver "une femme-enfant" âgée de 12 ans à peine. Le sauveteur britannique a démenti et son avocat, cité par Reuters, promet de poursuivre Musk pour ces accusations "viles et fausses"... Dans un email, Musk critique vivement un journaliste de BuzzFeed, l'accusant même de défendre des violeurs d'enfants. "Je suggère que vous appeliez des gens que vous connaissez en Thaïlande, que vous trouviez de quoi il retourne, et que vous arrêtiez de défendre des violeurs d'enfants, p... de t... du c...", lance Musk, selon les commentaires relayés par BuzzFeed.

Le CEO de Tesla s'en était pris en juillet au même spéléologue britannique, qui avait critiqué sous sous-marin miniature. Le CEO était cependant revenu ensuite sur ses accusations, expliquant qu'il s'était exprimé "sous le coup de la colère", après plusieurs contrevérités prononcées par Unsworth, qui avait également suggéré que Musk "se livre à un acte sexuel avec le mini-sous-marin". "Ses actions contre moi ne justifient pas mes actions contre lui", avait nuancé Elon Musk, qui s'était alors excusé auprès d'Unsworth, mais aussi auprès des compagnies qu'il dirige (Tesla et SpaceX). Ce mea culpa aura donc été de courte durée, et le nouveau coup de sang de Musk ne devrait pas rassurer les analystes et les investisseurs, qui espèrent un peu plus de stabilité et de calme de la part d'un directeur général.

L'explorateur critiquait en juillet les efforts de Musk pour aider à sauver une douzaine de garçons prisonniers d'une grotte thaïlandaise. Le patron de Tesla avait qualifié son détracteur, qui lui conseillait de placer sous sous-marin "là où cela fait mal", de 'pedo guy'. "Je pense qu'il m'a traité de pédophile", avait estimé le spéléologue, interrogé par 'The Guardian'. Le message initial de Musk sur Twitter en réponse à Vernon Unsworth avait rapidement été supprimé. Les investisseurs s'étaient inquiétés, les échanges de Musk sur Twitter étant très exposés - le dirigeant comptant plus de 22 millions d'abonnés. Précédemment, Musk avait donc offert son aide avec son sous-marin miniature.

Le spéléologue en question, Vernon Unsworth, avait critiqué l'idée de Musk d'utiliser un sous-marin de petite taille conçu à partir d'équipements de fusée SpaceX pour libérer l'équipe des jeunes footballeurs piégés avec leur coach dans une grotte thaïlandaise. Notons que les garçons et leur entraîneur avaient finalement été évacués avec succès de la grotte, ce dont s'était félicité Musk.

Tesla avait déjà corrigé mardi de 4,2% à Wall Street, suite à une note négative provenant de... l'un des banquiers qui conseillait Elon Musk sur ses projets de sortie de la cote. Ainsi, Goldman Sachs avait repris la couverture de la valeur Tesla avec un conseil de vente et un objectif de cours de 210$ à six mois.

La banque d'affaires américaine évoquait une concurrence accrue, avec un nombre important de lancements de voitures électriques par de grands constructeurs attendus dans les prochaines années (Audi, BMW, Jaguar ou Porsche notamment). Goldman juge par conséquent que les ventes de véhicules de la firme californienne de Musk devraient souffrir, dans ce contexte concurrentiel difficile sur le segment des voitures électriques de luxe. Le broker pense que cet environnement pèsera sur les parts de marché de Tesla à moyen et long terme.

GS affirme que le leadership de Tesla sur son marché sera remis en question. L'objectif de cours à six mois est prudemment fixé à 210$. Rappelons que le prix de la sortie de la cote envisagée - puis abandonnée - par Musk se situait à 420$ par titre. L'objectif de Goldman est inférieur de 50% à ce prix indicatif, ce qui explique peut-être en partie la volte-face brutale du patron de Tesla, qui avait renoncé fin août à ses projets de sortie de la bourse.

Goldman Sachs dit rester pessimiste concernant la capacité de Tesla à exécuter, atteindre ses objectifs de production et de marge, et soutenir une génération de cash flow. GS s'inquiète également de la disparition à venir du crédit fiscal fédéral de 7.500$ dédié aux voitures électriques, dont l'extinction progressive débutera l'an prochain.

Mercedes-Benz a également mis la pression sur Tesla mardi en dévoilant son très attendu SUV électrique. La Mercedes EQC a été généralement bien perçue par les spécialistes, qui estiment que le véhicule du constructeur allemand menace bel et bien Tesla sur ses terres.

Concernant la production du Model 3 grand public cette fois, Tesla, qui a récemment franchi le cap des 5.000 véhicules produits par semaine (à fin juin), afficherait une production encore irrégulière. Le groupe de Musk aurait apparemment raté son objectif hebdomadaire de production à fin août. Ainsi, Tesla, qui désirait atteindre 6.000 Model 3 par semaine d'ici la fin du mois d'août, n'y serait pas parvenu, à en croire le site spécialisé 'Electrek'. 'TheStreet' juge de son côté que Tesla devrait tout de même être en mesure d'atteindre son objectif trimestriel total de production.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com