»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/11/2018 à 23h20 Tesla Motors Inc -0,24% 353,470$
  • TSLA - US88160R1014
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Tesla s'offre un énorme rebond, Musk rassure enfin

Tesla s'offre un énorme rebond, Musk rassure enfin
Tesla s'offre un énorme rebond, Musk rassure enfin
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Tesla rebondissait finalement de 8,5% en clôture hier lundi à 285,5$, récupérant rapidement après avoir décroché de 6,3% vendredi. La dernière mise au point d'Elon Musk, vendredi soir, concernant les activités du groupe et l'évolution du management, a visiblement convaincu. Le titre reste évidemment loin des 380$ atteints après l'annonce initiale des projets de sortie de la cote (depuis abandonnés), mais le sursaut est notable.

'Musk est Tesla', mais...

L'analyste Ben Kallo de Baird a confirmé par ailleurs son conseil d'achat, considérant la faiblesse récente comme une opportunité. L'analyste faisait le point hier après une visite de l'usine. Gene Munster de Loup Ventures juge pour sa part que Tesla devra tôt ou tard réorganiser son conseil d'administration, qui est actuellement incapable de contrôler Musk. "Musk a construit une aura de milliardaire dur à cuire qui fait ce qu'il veut", constate Munster, qui pense que le caractère du CEO explique les nombreux départs de dirigeants, freine certains talents, et fait même perdre depuis peu des 'fans' au groupe. Évidemment, "Musk est Tesla", ajoute Munster, qui ne pense pas que le directeur général du groupe devrait démissionner. "Musk est l'esprit d'innovation de la compagnie", insiste l'analyste, qui pense tout de même qu'une évolution du 'board' est indispensable.

Rappelons que la pression était montée d'un cran sur le dossier vendredi, après les démissions du directeur comptable du groupe californien, Dave Morton, et de la responsable des ressources humaines.

Deux départs précipités

"Depuis que j'ai rejoint Tesla le 6 août, le niveau d'attention du public pour la société et le rythme au sein de la société ont dépassé mes attentes", a déclaré Morton. "En conséquence, cela m'a amené à reconsidérer mon avenir. Je tiens à préciser que je crois fermement à Tesla, à sa mission et à ses perspectives d'avenir, et je ne suis pas en désaccord avec le management de Tesla ou ses rapports financiers", a voulu assurer l'ex-dirigeant comptable du groupe, qui n'est resté en poste qu'un petit mois.

La directrice des ressources humaines de Tesla, Gabrielle Toledano, quitte également le groupe selon l'agence Bloomberg. Toledano ne devrait donc pas revenir du congé pris le mois dernier. Elle avait rejoint Tesla en mai 2017.

Musk a - presque - trouvé son bras droit

Vendredi soir, Musk a réagi en annonçant une série de nominations, dans un message électronique adressé aux employés et posté sur le site Internet du groupe. Le CEO de Tesla a dévoilé la promotion du Français Jérôme Guillen, précédemment impliqué sur le projet de 'Semi', à la tête de la division automobile. Ainsi, Guillen, ancien de Daimler AG, présent depuis 8 ans au sein de Tesla, rapportera directement à Elon Musk et supervisera les opérations automobiles, ainsi que la gestion de programme et la 'supply chain'. Il devient donc en quelque sorte le fameux 'bras droit' qui manquait à Musk D'après Musk, Guillen a déjà joué un rôle critique dans la montée en puissance de la production du Model 3.

Nominations en pagaille

Kevin Kassekert prend pour sa part les fonctions de VP, en charge des ressources humaines et des installations (People & Places), ainsi que de la construction et du développement de l'infrastructure. Il travaille chez Tesla depuis six ans et se concentrait auparavant sur le développement d'infrastructure. Il a notamment mené la construction et le développement de la Gigafactory du Nevada.

Chris Lister devient VP des opérations Gigafactory. Il avait rejoint Tesla l'an dernier et aurait aussi joué un rôle clé dans la résolution des problèmes de production de la Gigafactory et la montée en cadence du Model 3. Il sera responsable désormais de la production et de l'ingénierie. Lister a déjà dirigé plusieurs sites de production de très grande taille pour PepsiCo.

Felicia Mayo a été promue VP au sein du département des ressources humaines. Elle était responsable du programme de diversité et d'inclusion. Elle rapportera directement à Kassekert et Musk. C'est une ancienne de PwC, de Juniper et d'Oracle.

Laurie Shelby, VP, Environmental, Health & Safety (EHS), rapportera directement à Elon Musk. Ainsi, le CEO de Tesla affirme, suite aux récentes polémiques, qu'il accorde une grande importance à la sécurité de chacun et au fait que les employés soient heureux d'aller travailler. Shelby a rejoint Tesla après 25 ans de carrière chez Alcoa, où elle aurait réalisé des améliorations très importantes en matière de sécurité au travail.

Cindy Nicola, VP Global Recruiting, va également rapporter directement à Kassekert et Musk. Elle supervise les efforts de recrutement de Tesla depuis 2015. Elle était auparavant responsable du recrutement mondial chez Apple.

Pour finir, Dave Arnold a été nommé Sr. Director, Global Communications, supervisant l'ensemble des équipes de communication de Tesla. Il était auparavant Director of Corporate Communications de Virgin America.

Tesla affirme ses ambitions

Dans sa mise à jour au sujet de la compagnie, publiée vendredi soir, Elon Musk fait par ailleurs preuve d'un grand optimisme concernant les performances du groupe.

"Nous sommes sur le point d'enregistrer le trimestre le plus incroyable de notre histoire, en construisant et en livrant au moins deux fois plus de voitures que durant le trimestre précédent. Pendant un certain temps, il y aura beaucoup d'agitation et de bruit dans les médias. Ignorez-les. Les résultats sont ce qui compte et nous créons la croissance la plus époustouflante de l'histoire de l'industrie automobile. Même le Ford Model T, qui détenait le record mondial de la voiture à la croissance la plus rapide de l'histoire, n'a pas connu une croissance aussi rapide en termes de ventes ou de production que le Model 3", a assuré Musk.

Par ailleurs, le dirigeant de Tesla estime que son groupe dispose du nouveau 'lineup' produit le plus excitant au monde. "Il y a le Model Y, le Tesla - pickup - Truck, le Semi et le nouveau Roadster. Et puis il y a le Solar Roof (toit solaire), dont la production se développe, et des avancées constantes sur le Powerwall et le Powerpack", s'enthousiasme Musk.

Afin d'atteindre ces objectifs, après des discussions approfondies avec le Conseil d'administration de Tesla et son management durant les dernières semaines, le patron de Tesla a donc révélé les nominations évoquées.

Il était grand temps de rassurer

Le communiqué dévoilé vendredi soir rassure donc, alors que les opérateurs s'étaient montrés très inquiets la semaine dernière, face aux départs intervenus, à l'accumulation des plaintes d'investisseurs, ou encore au comportement étrange de Musk. Le groupe semble également faire le maximum en matière de production (suppression de deux options de peinture pour simplifier les choses) et de livraisons, ce qui compense en partie les mauvaises nouvelles récentes.

Les plaintes s'accumulent contre Tesla et son PDG, depuis l'annonce d'un projet de sortie de la cote aussi vite retiré. Andrew Left, un investisseur connu pour ses positions de vente à découvert et sa lettre boursière Citron Research, a déposé dernièrement une plainte en nom collectif contre le constructeur californien de véhicules électriques et son CEO Elon Musk. Left accuse Musk d'avoir manipulé le cours de bourse de Tesla par de fausses informations.

Andrew Left a réalisé des transactions de plusieurs milliards de dollars sur Tesla entre le 7 et le 17 août, à l'achat comme à la vente. La période a pris fin suite à l'interview-confession de Musk accordée au 'New York Times'. Le patron de Tesla avait alors surpris en avouant son état d'extrême fatigue après une année qualifiée d'atroce.

L'Air Force dément les rumeurs, après le 'joint de Musk'

Elon Musk, le patron de Tesla, s'était illustré jeudi. Invité de la 'Joe Rogan Experience', podcast animé par l'acteur et animateur américain Joe Rogan, le CEO du constructeur de véhicules électriques avait joué le jeu... au point de tirer brièvement sur un joint proposé par son interlocuteur.

"De bons moments avec Joe Rogan", avait d'ailleurs tweeté Musk. Le dirigeant de Tesla discutait avec Joe Rogan, qui plaide pour la légalisation de la marijuana, lorsque l'animateur lui avait proposé le fameux joint. Relevant le défi, et notant la légalité de la consommation en Californie, Musk avait tiré sur le joint. Rogan et Musk avaient par ailleurs longuement échangé, durant cette interview, au sujet de Tesla, de l'humanité, de l'intelligence artificielle (...).

Les rumeurs ont ensuite couru concernant une possible enquête de l'U.S. Air Force au sujet de 'l'incident'. L'Air Force américaine a démenti les rapports de médias spécifiant qu'elle réétudierait les accréditations de sécurité de Musk, patron de Tesla et SpaceX. Fox Business Network et CNBC avaient précédemment rapporté que l'écart de Musk en direct, fumant de la marijuana et buvant du whisky durant l'émission de Rogan, avait éveillé l'attention de l'Air Force.

SpaceX vient par ailleurs de lancer un satellite commercial pour Telesat à partir de Floride. Cela correspond à la 16ème mission réussie de la compagnie en 2018. 30 sont prévues au total cette année. Il s'agit donc d'une étape positive pour Musk dans cette période troublée.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com