»
»
»
»
Consultation
Cotation du 10/12/2018 à 22h30 Tesla Motors Inc +2,01% 365,150$
  • TSLA - US88160R1014
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Tesla pourrait faire faillite dans quelques mois, dit un gérant

Tesla pourrait faire faillite dans quelques mois, dit un gérant
Tesla pourrait faire faillite dans quelques mois, dit un gérant
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Inimaginable, une faillite de Tesla ? Ce n'est pas l'avis de John Thompson, responsable des investissements du fonds Vilas Capital Management, qui laisse clairement entendre que le groupe californien vedette de l'automobile électrique pourrait tout simplement s'effondrer d'ici quelques mois. Thompson estime qu'"à moins qu'Elon Musk sorte un lapin du chapeau", le groupe Tesla "sera en faillite d'ici quatre mois" !

"Les compagnies doivent faire des bénéfices"

Cet avis peut sembler totalement absurde, puisqu'il entre en totale contradiction avec les estimations de la plupart des grands brokers de Wall Street. Pourtant, à y regarder d'un peu plus près, les arguments de Thompson ne sont pas complètement insensés. "Les compagnies doivent finalement faire des bénéfices, et je ne vois jamais cela se produire ici", a déclaré l'expert à MarketWatch. "Cette compagnie affiche l'un des plus mauvais comptes de résultats que j'ai jamais vus et entre l'histoire et les finances, les finances vont l'emporter dans ce cas", prédit Thompson, qui gère 25 millions de dollars et dont la plus importante position est... une vente à découvert sur Tesla.

Au bord de la faillite ?

"Tesla est sans aucun doute au bord de la faillite", assure encore le gérant de fonds spéculatif, dans un message adressé il y a quelques jours à ses clients. Thompson explique que Tesla aura du mal à trouver des financements, face aux soucis rencontrés par le Model 3 en termes de production et de livraisons, au déclin de la demande sur les Model S et X, à sa valorisation jugée extrême et à la dégradation de sa notation par l'agence Moody's. Le spécialiste estime que la valeur d'entreprise de Tesla est le double de celle de Ford (estimations probablement basées sur les cours de la semaine dernière...), alors que Ford a fabriqué 6 millions de voitures l'an dernier pour 7,6 Mds$ de profits, contre environ 100.000 voitures et 2 Mds$ de pertes pour Tesla... De plus, affirme le spécialiste, "Ford dispose de 12 Mds$ en cash pour les 'jours pluvieux', alors que Tesla sera probablement à court d'argent dans les trois prochains mois". Thompson assure qu'il n'a "jamais rien vu de plus absurde" de toute sa carrière...

Plongeon des cours

Le titre Tesla, qui s'était effondré mardi de plus de 8% à Wall Street, a encore abandonné 7,6% hier mercredi sur le Nasdaq. La capitalisation du groupe d'Elon Musk est retombée autour de 44 Mds$. Le titre abandonne le tiers de sa valeur depuis les pics historiques inscrits en 2017, ce qui a probablement profité au fonds de John Thompson... Hier, la baisse du titre s'est aggravée après l'annonce, par l'agence Moody's d'un abaissement de la note de la dette du constructeur automobile américain de 'B3' à 'Caa1', assortie d'une perspective négative...

Après le décès d'une piétonne percutée par un VTC autonome d'Uber, un Model X de Tesla, doté d'un pilote automatique, a provoqué la mort de son conducteur aux États-Unis. Les régulateurs enquêtent. L'accident mortel est survenu vendredi soir sur un tronçon d'autoroute près de Mountain View, en Californie.

La National Transportation Safety Board a mis deux enquêteurs sur le dossier, mais n'est pas encore en mesure de déterminer si le système de conduite automatique était enclenché au moment de l'accident. La NTSB va également étudier la manière dont le Model X a pris feu après l'accident... Généralement, les enquêtes de la NTSB durent 12 à 18 mois. Tesla défend de son côté sa technologie : "Nos données montrent que les propriétaires de Tesla ont conduit sur ce même tronçon d'autoroute, avec l'Autopilot engagé, environ 85.000 fois depuis que le pilote automatique a été déployé pour la première fois en 2015 et environ 20.000 fois depuis le début de l'année. il n'y a jamais eu d'accident à notre connaissance". Le groupe affirme encore qu'"il n'y a jamais eu ce niveau de dommages sur un Model X, dans aucun autre crash".

"Déficit du rythme de production de la Model 3"

Suite à ces informations, l'action a logiquement décroché, affectée également par des doutes sur la production de sa Model 3, premier véhicule électrique grand public sur lequel le groupe compte pour devenir rentable sur un marché de masse. Tesla doit d'ailleurs dévoiler ses chiffres trimestriels de production et de livraison la semaine prochaine. Jusqu'à présent, les marchés étaient restés cléments avec Tesla lors des publications d'activité ou de résultats, le groupe n'étant pas réputé pour respecter ses prévisions.

Mais dans sa note, l'agence Moody's a indiqué que "la notation de Tesla reflète le déficit dans le rythme de production de la Model 3". L'entreprise "fait également face à des pressions en matière de liquidités dues à des flux de trésorerie négatifs", à l'approche de deux échéances de remboursement de sa dette, dont une ligne de crédit de 230 millions de dollars en novembre et une autre de 920 millions en mars 2019, a encore expliqué l'agence.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com