Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 22/05/2020 à 23h20 Tesla Motors Inc -1,30% 816,88$
  • TSLA - US88160R1014
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Tesla : Musk prêt à aller en prison si nécessaire !

Tesla : Musk prêt à aller en prison si nécessaire !
Tesla : Musk prêt à aller en prison si nécessaire !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Elon Musk, le patron de Tesla, poursuit son offensive en Californie et se dit prêt à tout... ou presque. "Tesla redémarre la production aujourd'hui contre les règles du comté d'Alameda. Je serai sur la ligne de production avec tout le monde. Si quelqu'un est arrêté, je demande que ce soit seulement moi", a tweeté le CEO hier. "Oui, la Californie a approuvé, mais un fonctionnaire non élu du comté a illégalement outrepassé. De plus, toutes les autres sociétés automobiles aux États-Unis sont autorisées à reprendre. Seul Tesla a été sanctionné. C'est super foiré!", a ajouté Musk en réponse à l'interrogation d'une internaute sur Twitter.

Tesla, dernier grand constructeur automobile présent dans l'État, n'exclut pas de quitter la Californie, le groupe soulignant être le plus important employeur manufacturier californien avec plus de 10.000 salariés sur son site de Fremont et 20.000 à l'échelle de l'État tout entier. "Nous comprenons les impacts que le COVID-19 a causés et avons la responsabilité de veiller aux moyens de subsistance et à la sécurité de nos employés, dont beaucoup comptent sur nous et sont au chômage depuis des semaines (...). Compte tenu des récentes orientations du gouverneur, étayées par des données scientifiques et des données crédibles sur la santé, la classification par l'État et le gouvernement fédéral de la fabrication de véhicules en tant qu'infrastructure critique nationale, et de notre solide plan de sécurité, Tesla a entamé le processus de reprise des opérations. Nos employés sont ravis de retourner au travail, et nous le faisons en pensant à leur santé et leur sécurité", assure le groupe sur son blog.

Néanmoins, le constructeur de véhicules électriques a poursuivi en justice les autorités californiennes samedi, après que son directeur général eut menacé de quitter l'Etat pour le Texas ou le Nevada, si le comté où se trouve son unique usine américaine ne l'autorisait pas à reprendre partiellement les opérations. Le comté d'Alameda, où se situe donc le site de Fremont en Californie, a indiqué en effet au groupe qu'il ne pouvait pas rouvrir son usine du fait des mesures de confinement encore en place. Le groupe a estimé que ces restrictions constituaient une 'prise de pouvoir' par le comté, alors que le gouverneur californien a lui déclaré que les fabricants allaient être autorisés à rouvrir.

Fin avril, Elon Musk s'était plaint déjà des mesures de distanciation sociale et de confinement en place depuis plusieurs semaines en Californie et plus globalement aux Etats-Unis, mesures qui ont notamment provoqué une fermeture temporaire du site de Fremont. "J'appellerais cela emprisonner de force des gens dans leurs maisons contre tous leurs droits constitutionnels... brisant les libertés des gens d'une manière qui est horrible et mauvaise, et ce n'est pas pour cela que les gens sont venus en Amérique", s'était ému Musk devant les investisseurs. "Cela causera un grand tort, non seulement à Tesla, mais à toute entreprise. Et bien que Tesla résistera à la tempête, il existe de nombreuses petites entreprises qui n'y arriveront pas", avait ajouté le dirigeant.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !