»
»
»
»
Consultation
Cotation du 24/09/2018 à 23h20 Tesla Motors Inc +0,19% 299,680$
  • TSLA - US88160R1014
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Tesla : le fonds saoudien, soutien supposé de Musk, veut investir dans un concurrent

Tesla : le fonds saoudien, soutien supposé de Musk, veut investir dans un concurrent
Tesla : le fonds saoudien, soutien supposé de Musk, veut investir dans un concurrent
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Rien n'est décidément très simple sur le dossier Tesla, dont le cours de bourse s'est effondré vendredi soir de pratiquement 9% après une interview confession d'Elon Musk dans les colonnes du 'New York Times'. Selon des personnes familières de la question citées hier dimanche par l'agence 'Reuters', le fonds souverain saoudien 'PIF', dont Elon Musk affirme qu'il pourrait garantir à lui seul la totalité de la sortie éventuelle de la cote de Tesla, serait actuellement en phase de discussion avec Lucid Motors Inc., un constructeur californien de véhicules électriques.

Un petit concurrent californien

Lucid est un concurrent direct de Tesla, même si son activité est encore embryonnaire. Le premier modèle électrique du groupe, la Lucid Air, devrait entrer en production l'an prochain aux USA. Il s'agit d'une voiture électrique de luxe d'environ 100.000$, qui doit être produite en Arizona. La date effective de commercialisation n'est pas encore connue, mais il s'agit indubitablement d'un véhicule rival de ceux de Tesla.

Des moyens en fait limités ?

Selon Reuters, ces discussions présumées entre PIF et Lucid montrent que le fonds saoudien a bien de l'appétit pour le marché de l'automobile électrique. Il entend ainsi diversifier son portefeuille d'investissements, pour l'heure assez concentré sur le Moyen-Orient. Une transaction avec Lucid Motors serait par ailleurs "plus en ligne avec les moyens limités de PIF", juge Reuters, qui note que malgré les 250 milliards de dollars d'actifs sous gestion du fonds, PIF s'est déjà engagé dans des investissements substantiels sur d'autres dossiers - avec notamment un accord de 45 Mds$ dans un fonds technologique géant (Vision Fund) de SoftBank.

Deux tiers des actifs du fonds saoudien sont locaux. La part internationale concerne notamment des engagements de financement auprès du fonds d'infrastructure US de Blackstone, ou l'investissement dans le Vision Fund de SoftBank. Rappelons tout de même que le fonds saoudien entendrait céder au colosse pétrolier Aramco une participation d'environ 70 milliards de dollars au capital de Saudi Basic Industries, ce qui lui donnerait sur le papier les moyens de gérer une transaction telle que celle voulue par Musk. Cependant, comme le soulignait récemment Reuters, la finalisation d'une telle cession pourrait prendre des mois.

500 M$ puis 1 milliard pour prendre le contrôle de Lucid

PIF et Lucid Motors auraient établi un échéancier dans le cadre duquel le fonds saoudien pourrait investir plus d'un milliard de dollars au capital de Lucid et prendre ainsi une participation majoritaire, d'après les sources de Reuters. Le premier investissement du Saoudien s'établirait à 500 millions de dollars. Des injections de cash viendraient ultérieurement renforcer la startup californienne de l'automobile électrique, sous réserve de l'atteinte de certains 'milestones' de production. Enfin, Reuters prévient tout de même que les discussions pourraient ne pas déboucher sur un accord. Les sources de l'agence ont demandé à ne pas être identifiées, les négociations étant confidentielles.

Nouveau coup dur ?

Il s'agit néanmoins d'un potentiel nouveau coup dur pour Elon Musk, le CEO de Tesla, qui comptait sur le fonds saoudien pour financer une sortie de la cote de son groupe à 420$ par titre. Musk avait récemment détaillé ses échanges avec la direction du fonds, afin de justifier l'emploi des termes "financement garanti" dans un tweet qui a fait couler beaucoup d'encre. En fin de semaine dernière, Musk avait grandement inquiété les marchés en dévoilant ses états d'âme et son épuisement au 'New York Times'... Le titre clôturait vendredi à 305,5$, soit 27% de moins que le prix de la supposée sortie de la cote, dont les marchés estiment visiblement qu'elle ne verra pas le jour - ou du moins pas au prix indiqué. L'action perd encore 2% en pré-séance ce jour sous les 300$.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com