»
»
»
»
Consultation
Cotation du 21/09/2018 à 23h20 Tesla Motors Inc +0,26% 299,100$
  • TSLA - US88160R1014
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Tesla : le comportement erratique de Musk fait fuir un broker

Tesla : le comportement erratique de Musk fait fuir un broker
Tesla : le comportement erratique de Musk fait fuir un broker
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Tesla rend 3% environ à Wall Street à 277$, après son brutal rebond de 8,5% hier lundi. La dernière mise au point d'Elon Musk, vendredi soir, concernant les activités du groupe et l'évolution du management, a rassuré. Certains analystes demeurent toutefois dubitatifs. Le spécialiste de Nomura Instinet vient ainsi de dégrader la valeur d''achat' à 'neutre', faisant part de ses inquiétudes concernant l'impact potentiel du comportement du CEO Elon Musk, dont les actions pourraient bien nuire à la marque.

Tesla ne serait plus une occasion d'investissement

"En dépit de l'amélioration des fondamentaux, nous pensons que Tesla a besoin d'un meilleur leadership", lance l'analyste de Nomura, Romit Shah, qui préfère rester en position d'attente. Ce changement d'avis est un relatif coup dur pour Tesla, puisque Nomura comptait parmi les brokers les plus favorables au groupe. Il semble donc que le comportement perturbant de Musk dissuade désormais l'investissement, du point de vue de cette firme. "Nous avons compté parmi (les analystes) les plus positifs sur les titres TSLA depuis l'initiation de notre suivi en octobre... Nous continuons à croire que Tesla pourrait devenir bien plus gros qu'il ne l'est actuellement", dit Nomura.

Le comportement erratique de Musk pose problème

"Le problème, cependant, est le comportement erratique du CEO Elon Musk. Durant le second trimestre, le commutateur semble avoir basculé... Nous craignons que ce comportement ne ternisse la marque Tesla, ce qui, en termes de valeur, est le plus important". Le broker dégrade par conséquent la valeur, ramenant par ailleurs de 400 à 300$ son objectif de cours, ce qui ne représente plus qu'un potentiel haussier de quelques pourcents tout au plus.

Beaucoup trop de tweets

Nomura constate en particulier que Musk 'tweete' 15 fois par jour en moyenne depuis le mois de mai sur le réseau social média Twitter, contre 4 tweets par jour sur les 18 mois antérieurs. Les messages du patron de Tesla ne sont d'ailleurs pas exclusivement consacrés aux activités de ses compagnies... Pour Romit Shah, le comportement de Musk limite maintenant la capacité de Tesla à retenir des talents exécutifs. Nomura évoque les nombreux 'exploits' récents du directeur général de Tesla, et notamment les accusations contre le spéléologue britannique, les messages adressés aux vendeurs à découvert, l'interview-confession accordée au 'New York Times', le podcast de Joe Rogan au cours duquel Musk avait tiré sur un joint (...). Ces interventions déstabilisantes ont sans doute contribué à la vague de départs de dirigeants des derniers mois.

Elon Musk, le patron de Tesla, s'était donc encore illustré jeudi. Invité de la 'Joe Rogan Experience', podcast animé par l'acteur et animateur américain Joe Rogan, le CEO du constructeur de véhicules électriques avait tiré sur un joint proposé par son interlocuteur.

'Musk est Tesla', mais...

L'analyste Ben Kallo de Baird, plus optimiste, a confirmé hier son conseil d'achat, considérant la faiblesse récente comme une opportunité. L'analyste faisait le point hier après une visite de l'usine. Gene Munster de Loup Ventures juge pour sa part que Tesla devra tôt ou tard réorganiser son conseil d'administration, qui est actuellement incapable de contrôler Musk. "Musk a construit une aura de milliardaire dur à cuire qui fait ce qu'il veut", constate Munster, qui pense que le caractère du CEO explique les nombreux départs de dirigeants, freine certains talents, et fait même perdre depuis peu des 'fans' au groupe. Évidemment, "Musk est Tesla", ajoute Munster, qui ne pense pas que le directeur général du groupe devrait démissionner. "Musk est l'esprit d'innovation de la compagnie", insiste l'analyste, qui pense tout de même qu'une évolution du 'board' est indispensable.

Rappelons que la pression était montée d'un cran sur le dossier vendredi, après les démissions du directeur comptable du groupe californien, Dave Morton, et de la responsable des ressources humaines.

Une mise au point utile

Vendredi soir, Musk avait réagi en annonçant une série de nominations, dans un message électronique adressé aux employés et posté sur le site Internet du groupe. Le CEO de Tesla avait dévoilé la promotion du Français Jérôme Guillen, précédemment impliqué sur le projet de 'Semi', à la tête de la division automobile. Ainsi, Guillen, ancien de Daimler AG, présent depuis 8 ans au sein de Tesla, rapportera directement à Elon Musk et supervisera les opérations automobiles, ainsi que la gestion de programme et la 'supply chain'.

Kevin Kassekert prend pour sa part les fonctions de VP, en charge des ressources humaines et des installations (People & Places), ainsi que de la construction et du développement de l'infrastructure. Chris Lister devient VP des opérations Gigafactory. Felicia Mayo a été promue VP au sein du département des ressources humaines. Laurie Shelby, VP, Environmental, Health & Safety (EHS), rapportera directement à Elon Musk. Cindy Nicola, VP Global Recruiting, va également rapporter directement à Kassekert et Musk. Pour finir, Dave Arnold a été nommé Sr. Director, Global Communications, supervisant l'ensemble des équipes de communication de Tesla.

Des prévisions extrêmement optimistes

Dans sa mise à jour au sujet de la compagnie, publiée vendredi soir, Elon Musk a fait par ailleurs preuve d'un grand optimisme concernant les performances du groupe.

"Nous sommes sur le point d'enregistrer le trimestre le plus incroyable de notre histoire, en construisant et en livrant au moins deux fois plus de voitures que durant le trimestre précédent. Pendant un certain temps, il y aura beaucoup d'agitation et de bruit dans les médias. Ignorez-les. Les résultats sont ce qui compte et nous créons la croissance la plus époustouflante de l'histoire de l'industrie automobile. Même le Ford Model T, qui détenait le record mondial de la voiture à la croissance la plus rapide de l'histoire, n'a pas connu une croissance aussi rapide en termes de ventes ou de production que le Model 3", a assuré Musk.

Le dirigeant de Tesla estime que son groupe dispose du nouveau 'lineup' produit le plus excitant au monde. "Il y a le Model Y, le Tesla - pickup - Truck, le Semi et le nouveau Roadster. Et puis il y a le Solar Roof (toit solaire), dont la production se développe, et des avancées constantes sur le Powerwall et le Powerpack", s'enthousiasme Musk.

Nombreux facteurs d'inquiétude

Les opérateurs s'étaient montrés très inquiets la semaine dernière, face aux départs intervenus, à l'accumulation des plaintes d'investisseurs, ou encore au comportement étrange de Musk. Le groupe semble toutefois faire le maximum en matière de production (suppression de deux options de peinture pour simplifier les choses) et de livraisons concernant son véhicule Model 3, ce qui compense en partie les mauvaises nouvelles récentes.

Les plaintes s'accumulent contre Tesla et son PDG, depuis l'annonce d'un projet de sortie de la cote aussi vite retiré. Andrew Left, un investisseur connu pour ses positions de vente à découvert et sa lettre boursière Citron Research, a déposé dernièrement une plainte en nom collectif contre le constructeur californien de véhicules électriques et son CEO Elon Musk. Left accuse Musk d'avoir manipulé le cours de bourse de Tesla par de fausses informations. Andrew Left a réalisé des transactions de plusieurs milliards de dollars sur Tesla entre le 7 et le 17 août, à l'achat comme à la vente. La période a pris fin suite à l'interview-confession de Musk accordée au 'New York Times'. Le patron de Tesla avait alors surpris en avouant son état d'extrême fatigue après une année qualifiée d'atroce...

Ici encore, le projet de sortie de la cote avait été révélé sur Twitter par Elon Musk, de manière bien peu académique, en pleine séance boursière, donnant l'impression d'une improvisation. L'abandon précipité du projet n'a certainement pas accru la crédibilité du principal dirigeant de Tesla.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com