»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/12/2018 à 21h33 Tesla Motors Inc -2,55% 367,190$
  • TSLA - US88160R1014
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Tesla est-il le prochain Enron ?

Tesla est-il le prochain Enron ?
Tesla est-il le prochain Enron ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Tesla débute la séance dans le rouge ce lundi, après avoir progressé en fin de semaine dernière suite aux prévisions de rentabilité d'Elon Musk. Le titre est attaqué par Harris Kupperman, président de Praetorian Capital, qui vient de comparer Tesla au courtier en énergie Enron, dont la faillite frauduleuse avait secoué le monde de la finance en 2001. Kupperman semble donc du même avis que Jim Chanos, célèbre vendeur à découvert qui avait prédit un effondrement de Tesla en fin d'année dernière.

Kupperman n'est pas du tout convaincu par les récentes prévisions de rentabilité de Musk. L'investisseur rappelle que le patron de Tesla n'est pas connu pour la précision de ses anticipations : "Il n'a jamais atteint la moindre cible ou délivré avec une quelconque fiabilité depuis des années maintenant. Pourquoi devrais-je le croire maintenant ?", observe Kupperman. "Rappelez-vous en 2016 quand il avait dit qu'ils seraient rentables et qu'ils n'auraient pas besoin de plus d'argent ? Ou quand ils ont dit ça en 2017 ? Il va probablement dire la même chose à l'audience de faillite", a lancé encore l'investisseur.

Elon Musk, dirigeant de Tesla, avait réagi de manière assez virulente vendredi, sur le réseau social Twitter, à un article de 'The Economist' selon lequel le groupe californien aurait besoin de lever 2,5 à 3 milliards de dollars cette année. 'The Economist' citait à ce sujet le broker Jefferies. L'article remonte au 5 avril, et mettait alors l'accent sur les difficultés de trésorerie de l'entreprise et les différents challenges à venir.

En réponse à cet article, Musk a assuré : "The Economist avait l'habitude d'être ennuyeux, mais intelligent avec un mauvais esprit tranchant. Maintenant, ils sont juste ennuyeux (soupir). Tesla sera rentable et cash flow + aux T3 (troisième trimestre) et T4 (quatrième trimestre), donc pas besoin de lever des fonds".

Plus tôt ce mois, Tesla avait délivré des chiffres trimestriels de ventes inférieurs aux dernières anticipations du groupe, mais supérieurs à certaines projections d'analystes. Le patron de Tesla fait désormais des problèmes de production du Model 3 de Tesla "son travail le plus critique". Tesla est parvenu à un rythme de production voisin de 2.000 véhicules Model 3 sur la dernière semaine du mois de mars. Le groupe entend 'accélérer rapidement' au second trimestre.

Tesla table sur un rythme de production de 5.000 par semaine sur le Model 3 d'ici environ trois mois, ce qui pourrait permettre de "voir la combinaison parfaite, recherchée depuis longtemps, de volumes élevés, d'une solide marge brute et d'une forte génération positive de cash"... Aujourd'hui, Musk livre quelques éléments supplémentaires, puisqu'il affirme haut et fort que son groupe génèrera bien du cash sur les deux derniers trimestres de l'exercice.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com