»
»
»
»
Consultation
Cotation du 22/02/2019 à 23h20 Tesla Motors Inc +1,19% 294,710$
  • TSLA - US88160R1014
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Tesla : Elon Musk dézingue encore la SEC

Tesla : Elon Musk dézingue encore la SEC
Tesla : Elon Musk dézingue encore la SEC
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Il semblerait que le patron de Tesla, Elon Musk, ait encore raté une bonne occasion de se taire. Ainsi, le CEO du constructeur de véhicules électriques a une fois encore attaqué la SEC, gendarme US des marchés financiers, lors d'une interview durant l'émission '60 Minutes' de CBS. "Que les choses soient claires, je ne respecte pas la SEC. Je ne les respecte pas", a ainsi affirmé Musk, privé de son poste de Président du conseil suite à l'affaire des 'tweets' relatifs à la sortie de la cote (depuis abandonnée) de Tesla au 'financement garanti'. Le talentueux mais fantasque dirigeant n'a apparemment pas digéré la sanction.

Incontrôlable ?

De plus, Musk a indiqué hier que personne ne contrôlait ses tweets avant leur envoi, ce qui ne semble pas aller dans le sens de l'accord récent conclu avec la SEC. Musk juge que seuls ses tweets susceptibles de faire bouger les marchés financiers doivent être contrôlés, et que le reste relève plutôt de la liberté "fondamentale" d'expression. Enfin, le CEO de Tesla n'a pas exclu de faire des erreurs de ce point de vue - après tout, "nul n'est parfait", a philosophé le CEO. On espère que la SEC est dans le même état d'esprit, mais rien n'est moins sûr.

Un accord humiliant ?

Rappelons que le gendarme de la Bourse américaine, la Securities & Exchange Commission, avait imposé fin septembre à Elon Musk, dans le cadre d'un accord amiable, de quitter son poste de président de Tesla, tout en conservant celui de directeur général (CEO). L'accord, qui prévoyait aussi le versement par Tesla et Musk de 20 millions de dollars d'amende, mettait un terme aux poursuites de la SEC contre l'homme d'affaires. Musk, dont la communication s'est révélée erratique ces derniers mois, était accusé par la SEC d'avoir publié des tweets "faux et trompeurs", en août dernier, sur un possible retrait de la cote de Tesla, projet qu'il a finalement abandonné.

Une Présidente au CV parfait

Robyn Denholm a pris le mois dernier la présidence du conseil d'administration de Tesla, remplaçant Elon Musk. Denholm était jusqu'à présent directrice financière du géant australien des télécommunications Telstra, et occupe maintenant les fonctions de chairman chez Tesla. Elle quittera ses fonctions de CFO et responsable de la stratégie de Telstra après la période contractuelle de six mois. Elle sera donc par la suite présidente à plein temps du constructeur de véhicules électriques.

Robyn Denholm siégeait au conseil d'administration de Tesla en tant qu'administratrice indépendant depuis 2014. Son expérience mondiale en Australie et dans la Silicon Valley inclut des rôles de direction au sein de diverses sociétés technologiques, notamment Telstra, Juniper Networks et Sun Microsystems. Elle est largement reconnue pour ses qualités managériales et a permis une augmentation significative des revenus de Juniper, supervisant la transformation de cet équipementier de réseau au cours de ses neuf années en tant que directrice financière et directrice des opérations. Son expérience comprend également de nombreux rôles en gestion financière dans l'industrie automobile chez Toyota.

Pas une première pour Musk

Dans une série de tweets début octobre, Elon Musk s'en était déjà pris à la SEC et aux investisseurs vendant le titre Tesla à découvert. Ces attaques intervenaient moins d'une semaine après la conclusion de l'accord avec cette même autorité des marchés financiers américains. Le CEO de Tesla avait alors qualifié l'autorité US de marché de 'Shortseller Enrichment Commission', autrement dit de Commission d'enrichissement des vendeurs à découvert. "Juste pour dire que la Commission d'enrichissement des vendeurs à découvert fait un travail formidable. Et ce changement de nom lui va si bien", s'était amusé Musk sur Twitter, juste après avoir accepté un arrangement plutôt favorable dans l'ensemble.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com