»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/12/2018 à 23h20 Tesla Motors Inc -2,94% 365,710$
  • TSLA - US88160R1014
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Tesla a frôlé la mort cette année, avoue Elon Musk

Tesla a frôlé la mort cette année, avoue Elon Musk
Tesla a frôlé la mort cette année, avoue Elon Musk
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Cela faisait quelques temps qu'Elon Musk, patron de Tesla, n'avait plus fait parler de lui. Sa dernière intervention devrait remédier à ce 'vide', puisque Musk vient de se confier sur 'Axios on HBO' et d'avouer tout simplement que son groupe... n'est passé qu'à quelques semaines de la "mort" cette année, durant la montée en puissance particulièrement délicate de son Model 3 dédié au marché de masse.

Pas une première...

Musk avait auparavant déjà confié que la compagnie était passée tout près de la faillite en 2008, année au cours de laquelle il avait pris la direction générale du constructeur de voitures électriques. Le patron de Tesla estimait qu'à l'époque, son groupe n'avait que moins de 10% de probabilité de succès. Durant l'année passée, le CEO du groupe californien s'est épanché à de nombreuses reprises dans les médias, évoquant l'enfer de logistique et de production chez Tesla, ou reconnaissant encore son état d'épuisement dans une interview controversée au 'New York Times'. En avril 2018, sur le ton de la plaisanterie (douteuse), Elon Musk avait badiné à propos d'une supposée faillite du constructeur automobile.

Il s'en est fallu de peu

Musk reconnaît cette fois que Tesla a bien fait face à "plusieurs menaces de disparition". L'homme d'affaires admet que la compagnie "grillait de l'argent de manière folle". "Si nous n'avions pas résolu ces problèmes dans une période de temps très courte, nous serions morts. Et cela a été extrêmement difficile de les résoudre", a avoué le CEO, jugeant (sérieusement cette fois) que son groupe est probablement passé à moins de 10 semaines de la faillite.

Musk consacre l'essentiel de son temps à l'ingénierie

Steve LeVine, Future Editor d'Axios, juge que les confessions de Musk montrent à quel point des conditions précaires ont frappé cette compagnie pourtant considérée comme le symbole de la révolution électrique dans l'automobile. Elon Musk dit toujours passer la majeure partie de son temps (70% selon lui) 'sur Tesla', parfois sept jours par semaine, dormant fréquemment à l'usine. Il explique encore qu'il consacre 90% de son temps sur l'ingénierie et la production, se considérant comme l'ingénieur en chef de Tesla et de SpaceX.

Travail jusqu'à l'épuisement

Conscient de ses excès, Musk lance : "Personne ne devrait passer autant d'heures à son travail. Ce n'est pas bon. Les gens ne devraient pas travailler autant". "Cela fait mal, cela fait mal à mon cerveau et à mon coeur... Il y a eu des périodes au cours desquelles j'ai travaillé littéralement 120 heures. Cela n'est recommandé pour personne", a encore détaillé Musk. "C'est très douloureux", s'est plaint le CEO de Tesla. "Je l'ai fait juste parce que si je ne l'avais pas fait, alors il y aurait eu de bonnes chances que Tesla meure".

Tesla désormais sauvé ?

Les observateurs s'accordent néanmoins à dire, désormais, que Tesla est tiré d'affaire. Le groupe a annoncé le mois dernier son premier bénéfice en deux ans. Pour le trimestre clos, Tesla a réalisé des revenus de 6,82 milliards de dollars, plus du double de l'an dernier. Le bénéfice net s'est établi à 311 millions de dollars et 1,75$ par action, sur ce trimestre clos fin septembre, contre une perte nette de 619 millions de dollars un an auparavant. Le free cash flow trimestriel est ressorti à +881 millions de dollars, troisième performance positive de l'histoire de Tesla...

"Nous pouvons désormais être positifs sur le plan de la génération de trésorerie et rentables sur tous les trimestres à venir", avait même assuré Musk fin octobre. Le CEO de Tesla signalait juste une exception sur les trimestres comprenant d'importantes échéances de remboursement de la dette (comme le premier trimestre 2019). Autrement dit, le groupe devrait générer du cash et dégager un profit au quatrième trimestre fiscal.

Une présidente pour épauler Musk

Robyn Denholm a par ailleurs pris il y a quelques jours la présidence du conseil d'administration de Tesla, remplaçant Elon Musk, contraint par la SEC à abandonner ce fauteuil pour ne conserver que la direction opérationnelle (en tant que CEO). Denholm était jusqu'à présent directrice financière du géant australien des télécommunications Telstra. Elle quittera ses fonctions de CFO et responsable de la stratégie de Telstra après la période contractuelle de six mois. Elle sera donc par la suite présidente à plein temps du constructeur de véhicules électriques.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com