»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/07/2018 à 23h20 Tesla Motors Inc -1,12% 320,230$
  • TSLA - US88160R1014
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

"Tesla a fait faillite", s'amuse Elon Musk

"Tesla a fait faillite", s'amuse Elon Musk
'Tesla a fait faillite', s'amuse Elon Musk
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — "Tesla a fait faillite. Palo Alto, Californie, 1er avril 2018 - Malgré d'intenses efforts pour lever des fonds, dont une vente massive 'de la dernière chance' d'oeufs de Pâques, nous sommes tristes d'annoncer que Tesla est complètement et totalement en faillite. Tellement en faillite que vous ne pourriez l'imaginer", a tweeté cette nuit le patron de Tesla, Elon Musk, dont l'humour est manifestement très personnel.

"Il y a beaucoup de chapitres de faillite et, comme les critiques l'ont si justement souligné, Tesla les a 'tous', y compris le chapitre 14 et demi (le pire)", plaisante encore le dirigeant.

Pire, Musk avait fait saliver son public en tweetant, trois heures avant cette annonce, qu'une "importante nouvelle" allait arriver.

Dans le même esprit, Elon Musk poursuit sur le ton de l'autodérision (douteuse ?) : "Elon a été trouvé reposant inconscient contre une Tesla Model 3, entouré de bouteilles de 'Teslaquilla', les marques de larmes séchées toujours visibles sur ses joues". Et d'ajouter : "Il ne s'agit pas d'une déclaration prévisionnelle".

Elon Musk réagit ainsi sur le ton de l'humour, avec ce poisson d'avril un brin indigeste, aux récents articles de presse faisant état des risques financiers pesant sur son groupe, dans le sillage d'une dégradation de Moody's.

La vague de 'bashing' était partie d'un avis pessimiste de John Thompson, responsable des investissements du fonds Vilas Capital Management, qui laissait clairement entendre, il y a quelques jours, que le groupe californien vedette de l'automobile électrique pourrait tout simplement s'effondrer en quelques mois. Thompson estime qu'"à moins qu'Elon Musk sorte un lapin du chapeau", le groupe Tesla pourrait se retrouver en faillite "d'ici quatre mois".

"Les compagnies doivent finalement faire des bénéfices, et je ne vois jamais cela se produire ici", avait déclaré l'expert à MarketWatch. "Cette compagnie affiche l'un des plus mauvais comptes de résultats que j'ai jamais vus et entre l'histoire et les finances, les finances vont l'emporter dans ce cas", prédisait encore Thompson, qui gère 25 millions de dollars et dont la plus importante position est... une vente à découvert sur Tesla.

"Tesla est sans aucun doute au bord de la faillite", assurait encore le gérant de fonds spéculatif, dans un message adressé il y a quelques jours à ses clients. Selon Thompson, Tesla aura du mal à trouver des financements, face aux soucis rencontrés par le Model 3 en termes de production et de livraisons, au déclin de la demande sur les Model S et X, à sa valorisation jugée extrême et à la dégradation de sa notation par l'agence Moody's.

Le titre Tesla s'est effondré de 12% la semaine dernière à Wall Street, malgré une timide tentative de sursaut vendredi... La baisse du titre s'était accentuée mercredi après l'annonce par l'agence Moody's d'un abaissement de la note de la dette du constructeur automobile américain, assortie d'une perspective négative. Moody's avait réduit à 'B3' (contre B2) sa note corporate et à 'Caa1' (contre B3) la notation des obligations vendues en août.

L'agence évoquait alors les problèmes de production et de liquidité du groupe de Musk, confronté à la nécessité d'une probable levée de fonds de 2 Mds$ à court terme. La note de Moody's reflète par ailleurs le retard significatif dans la production du Model 3. D'après Bruce Clark, le spécialiste de l'agence de notation, la compagnie fait aussi face à ces pressions de liquidité, du fait de son free cash flow largement négatif et des échéances à venir.

Par ailleurs, un accident survenu sur une Tesla avait fait grand bruit il y a quelques jours. Après le décès d'une piétonne percutée par un VTC autonome d'Uber, un Model X de Tesla, doté d'un pilote automatique, avait ainsi provoqué la mort de son conducteur aux États-Unis. Les régulateurs enquêtent. L'accident mortel est survenu le vendredi 23 mars sur un tronçon d'autoroute près de Mountain View, en Californie.

La National Transportation Safety Board a mis deux enquêteurs sur le dossier. La NTSB va également étudier la manière dont le Model X a pris feu après l'accident... Généralement, les enquêtes de la NTSB durent 12 à 18 mois.

Tesla a défendu de son côté sa technologie : "Nos données montrent que les propriétaires de Tesla ont conduit sur ce même tronçon d'autoroute, avec l'Autopilot engagé, environ 85.000 fois depuis que le pilote automatique a été déployé pour la première fois en 2015 et environ 20.000 fois depuis le début de l'année. il n'y a jamais eu d'accident à notre connaissance". Le groupe affirme encore qu'"il n'y a jamais eu ce niveau de dommages sur un Model X, dans aucun autre crash". Tesla admet tout de même que l'Autopilot du Model X accidenté était bien enclenché.

C'est peut-être sur ce ton plus sérieux qu'Elon Musk aurait dû également se défendre, face aux attaques concernant sa supposée mauvaise gestion ou la situation financière critique de son groupe. Une entreprise 'normale' aurait probablement communiqué plutôt sur sa capacité à lever des fonds ou à réduire sa consommation de cash. Mais depuis ses débuts, Tesla ne fait rien comme aucune autre firme.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com