»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/07/2019 à 23h20 Alphabet Class A +0,26% 1 153,46$
  • GOOGL - US02079K3059
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Technos: les quatre GAFA dans le collimateur des autorités antitrust américaines !

Technos: les quatre GAFA dans le collimateur des autorités antitrust américaines !
Technos: les quatre GAFA dans le collimateur des autorités antitrust américaines !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les actions de quatre géants américains d'internet n'en menaient pas large lundi à la Bourse de New York. Alphabet, la maison mère de Google, chutait de 6,8% en séance, tandis qu'Apple cédait 1,2%, Facebook lâchait 8,1% et qu'Amazon reculait de 5,4%. Selon la presse, des enquêtes antitrust seraient sur le point d'être ouvertes contre les quatre GAFA, dont la plupart fait aussi l'objet d'enquêtes de la Commission européenne.

'Reuters' et d'autres médias ont ainsi rapporté depuis vendredi dernier que le département de la Justice (DoJ) et la Commission fédérale du Commerce (FTC) s'étaient réparti les dossiers dans le cadre de cet examen, le premier héritant d'Apple et d'Alphabet, la seconde d'Amazon et de Facebook.

Google avait été blanchi à l'issu d'une première enquête en 2013

Ces derniers mois, des élus américains, dont la sénatrice démocrate Elisabeth Warren, ont demandé la réouverture d'enquêtes contre les GAFA, jugés trop puissants, voire monopolistiques. Mme Warren, qui est aussi candidate à l'investiture démocrate pour les prochaines présidentielles, préconise même un démantèlement de plusieurs grandes "technos", dont Google, Facebook et Amazon. En mai, Chris Hughes, un des co-fondateurs de Facebook, a lui aussi appelé à une scission de Facebook en trois entités (Facebook, WhatsApp et Instagram).

Concernant Google, le DoJ préparerait une enquête afin de déterminer si la filiale d'Alphabet a enfreint la législation antitrust dans le cadre de ses activités en ligne. Il s'agirait notamment de savoir si Google a favorisé ses propres services dans le secteur de la recherche en ligne.

Début 2013, la FTC avait déjà mené une enquête portant sur des accusations d'abus de position dominante de Google dans les moteurs de recherche. L'enquête avait alors conclu que le moteur de recherche n'avait pas violé les lois antitrust, mais avait demandé à Google des améliorations.

Depuis, la Commission européenne a prononcé de lourdes sanctions financières à l'encontre de Google pour abus de position dominante, et la FTC semble donc prête à déléguer sa surveillance du géant de Mountain View à la justice américaine.

Amazon déjà sous le coup d'une enquête préliminaire en Europe

Concernant Amazon, la Commission européenne a déjà ouvert une enquête préliminaire pour un possible abus de position dominante, ainsi que pour son utilisation de données de vendeurs tiers présents sur sa place de marché. L'exécutif européen cherche à déterminer si ces données sont susceptibles de fournir à Amazon un avantage concurrentiel indu pour la vente de ses propres produits en lui offrant un aperçu du comportement des consommateurs.

Amazon fait en outre également l'objet d'une enquête distincte et complémentaire en Allemagne sur les clauses imposées aux autres vendeurs, le recensement de leurs produits, la résiliation et le blocage non transparents de comptes, les modalités de paiement.

Facebook croule sous les procédures en tout genre

Selon le Wall Street Journal, la FTC examine aussi l'ouverture d'une enquête antitrust concernant Facebook. Le réseau social est déjà sous le coup de nombreuses procédures aux Etats-Unis et en Europe pour avoir failli dans la protection des données personnelles de ses utilisateurs, mais aussi pour ne pas avoir contrôlé l'usage trop fréquent de ses réseaux sociaux à des fins de manipulation politique ou de propagation de messages de haine et de vidéos violentes.

La FTC a déjà ouvert une enquête en 2018 sur Facebook suite au scandale Cambridge Analytica, une société britannique de conseil, accusée d'avoir détourné des informations d'utilisateurs de Facebook au profit de la campagne de Donald Trump. Le groupe de Mark Zuckerberg est en train de négocier avec la FTC le montant d'une amende qui devrait se chiffrer en milliards de dollars. Le groupe a provisionné 3 Mds$ dans ses comptes du 1er trimestre pour y faire face, mais dit s'attendre à ce que le montant de l'amende puisse atteindre les 5 Mds$.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com