Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 30/10/2020 à 22h20 Amazon.com -5,45% 3 036,15$
  • AMZN - US0231351067
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

"Technos" : après les records, les prises de bénéfices à Wall Street !

"Technos" : après les records, les prises de bénéfices à Wall Street !
'Technos' : après les records, les prises de bénéfices à Wall Street !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La volatilité s'est brusquement invitée mercredi, sur l'indice Nasdaq Composite, riche en valeurs technologies et biotechnologiques. L'indice boursier américain, qui vient d'aligner une impressionnante série de records, et a bondi de plus de 25% depuis le début de l'année, abandonnait mercredi plus de 1% en séance à Wall Street.

Il n'y avait pas de raison précise à cette baisse, qui s'expliquait essentiellement par une vague de prises de bénéfices sur un secteur qui se paie désormais très cher en Bourse.

Mercredi en séance, les titres des valeurs dites "FANG" (qui se traduit par "crocs" en anglais), à savoir Facebook (-3%), Amazon (-3%), Netflix (-5,3%) et Google (Alphabet, -2,75%) abandonnaient toutes plus de 2% en séance, de même qu'Apple (-2,3%), tandis que Microsoft cédait 1,4%.
Le secteur des semi-conducteurs était particulièrement à la peine, avec notamment de nets reculs pour Nvidia (-5,9%), Applied Materials (-6,6%), Intel (-1,6%) ou encore AMD (-1,7%) et Broadcom (-3,4%).

Des multiples de capitalisation (PER) bien supérieurs à la moyenne historique

De nombreuses valeurs du secteurs, à commencer par les "FANG", ont atteint des valorisations très supérieures à la moyenne du marché, qui lui-même se paie cher : le S&P 500 affiche ainsi un PER de 18 fois les bénéfices attendus sur 12 prochains mois, contre une moyenne historique de l'ordre de 14 fois, selon le cabinet Factset (groupe Dow Jones).

Le PER d'Amazon par exemple, atteint le chiffre astronomique de 305 fois les résultats publiés sur les 12 derniers mois, un chiffre qui rappelle les excès de la fin des années 1990 sur les "technos", excès qui avaient mené à un krach boursier. Même si beaucoup de "start-ups" (dévoreuses de cash à l'époque) sont devenues des groupes solides et bénéficiaires, certains investisseurs commencent à s'interroger sérieusement sur les valorisations atteintes.

Une rotation en faveur des télécoms et des financières

Mercredi, on a donc assisté à une rotation en faveur de valeurs jugées moins risquées, et dont les performances boursières ont pris du retard... Les investisseurs ont notamment acheté des titres de l'opérateur télécoms Verizon Communications (+2,6%), qui affiche un recul de l'ordre de 6% depuis le début de l'année.
Par comparaison, les cours de Bourse de Facebook et de Netflix se sont envolés de plus de 50% depuis le 1er janvier, celui d'Apple a gagné plus de 45% et celui d'Amazon a flambé d'environ 55%.

Les bancaires et les financières étaient également recherchées mercredi, après l'audition, la veille, de Jerome Powell devant le Sénat. Le prochain président de la Fed a estimé que le secteur était désormais suffisamment régulé. Mercredi, Janet Yellen , la présidente sortante, s'est elle aussi montrée plutôt souple sur la question de la régulation. Auditionnée par le "Joint Economic Committee" du Congrès à Washington, elle a jugé approprié pour la Fed de chercher à assouplir la régulation des "petites banques". Par ailleurs, les analystes estiment que le secteur financier sera le principal bénéficiaire de la réforme fiscale actuellement en discussion au Congrès américain.

En séance, les titres de Goldman Sachs (+1,6%), Morgan Stanley (+1,7%), Bank of America (+2%) ou encore JP Morgan (+2,1%) et Bank of New York Mellon (+2,3%) s'affichaient tous en nette progression.

©2017-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !