Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 07/08/2020 à 17h35 TechnipFMC -3,01% 6,906€

TechnipFMC : le titre décolle après le projet de scission

TechnipFMC : le titre décolle après le projet de scission
TechnipFMC : le titre décolle après le projet de scission
Crédit photo © Technip

(Boursier.com) — TechnipFMC n'aura pas fait long feu. Seulement trois ans après la fusion entre le Français Technip et l'Américain FMC, le groupe parapétrolier a dévoilé hier soir un projet visant à scinder son activité d'ingénierie et de construction. Dans le détail, deux sociétés distinctes vont être créées : "SpinCo", selon son appellation provisoire, qui a vocation à devenir un acteur de premier plan dans l'ingénierie et la construction ; et "RemainCo" qui se spécialisera dans la fourniture de services et de technologies pour le secteur sous-marin ("subsea").

"SpinCo" sera domiciliée aux Pays-Bas et sera dirigée par la Française Catherine MacGregor. Le groupe sera coté sur Euronext à Paris et son siège sera localisé dans la capitale française. "RemainCo" restera, pour sa part, immatriculée au Royaume-Uni avec son siège à Houston et aura une double cotation à New York et Paris.

"La scission devrait permettre aux deux entités de se recentrer sur des stratégies différenciées et d'apporter davantage de flexibilité et d'opportunités de croissance", explique le groupe franco-américain.

La finalisation de la transaction dépendra des conditions générales de marché et est conditionnée à l'obtention des autorisations réglementaires, à la consultation des représentants du personnel, le cas échéant, et à l'autorisation définitive du Conseil d'administration. Elle pourrait être finalisée au cours du premier semestre 2020.

Ce projet est salué par le marché. Déjà en hausse en matinée, le titre grimpe désormais de plus de 6% à 22,4 euros, de loin la meilleure performance sur le CAC40. Du côté des analystes, seuls quelques ajustement sont pour le moment à signaler, à l'image de la Société Générale qui a rehaussé sa cible de 31,38 à 31,53 euros ('acheter') ou de JP Morgan ('acheter') qui vise désormais 27,02 euros par titre.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !