»
»
»
»
Consultation
Cotation du 24/09/2018 à 17h35 TechnipFMC +1,71% 26,810€

TechnipFMC : la marge d'EBITDA revue à la hausse par rapport à la prévision

TechnipFMC : la marge d'EBITDA revue à la hausse par rapport à la prévision
TechnipFMC : la marge d'EBITDA revue à la hausse par rapport à la prévision
Crédit photo © Technip

(Boursier.com) — TechnipFMC a publié aujourd'hui ses résultats du deuxième trimestre 2018. Le résultat net global de la société a atteint 105,7 millions de dollars, soit 0,23 dollar par action diluée. Sont inclus dans ce résultat 26,1 millions de dollars au titre de charges et crédits après impôts, soit 0,05 dollar par action diluée, comme détaillé dans les annexes jointes au présent document. Le bénéfice par action dilué ajusté s'est élevé à 0,28 dollar.

Les éléments avant impôts suivants ont eu une incidence sur le trimestre et n'ont pas été inclus dans les prévisions du Groupe :

Des pertes de change de 24,3 millions de dollars, soit 0,04 dollar par action diluée, intégrées aux charges corporate ; et
Une augmentation de la dette à payer aux partenaires de coentreprises, d'un montant de 49,1 millions de dollars, soit 0,11 dollar par action diluée, intégrée aux charges corporate.
Le chiffre d'affaires global de la Société s'est établi à 2 960,9 millions de dollars. L'EBITDA ajusté, qui exclut les charges et crédits, a atteint 377,2 millions de dollars. La marge d'EBITDA ajusté a été de 12,7%.

Les prises de commandes sont de 4,2 milliards de dollars ; les commandes sont supérieures au chiffre d'affaires dans tous les segments.
Subsea : prises de commandes de 1,5 milliard de dollars, ratio prises de commandes/chiffre d'affaires (book-to-bill) de 1,2 , carnet de commandes de 6,2 milliards de dollars. Onshore/Offshore : prises de commandes de 2,3 milliards de dollars, ratio book-to-bill de 1,7, carnet de commandes de 8,3 milliards de dollars.

Doug Pferdehirt, Directeur Général de TechnipFMC, a déclaré : "Nos résultats du deuxième trimestre reflètent notre excellente performance opérationnelle dans tous nos segments d'activité. Le solide rebond de notre marge dans le segment Surface Technologies est la parfaite illustration de l'attention portée à la réalisation de nos projets."
"La prise de commandes sur le trimestre a progressé pour s'établir à 4,2 milliards de dollars - soit la plus importante enregistrée à ce jour par la société sur un trimestre. De plus, pour le deuxième trimestre consécutif, la prise de commandes a dépassé le chiffre d'affaires. Le montant global du carnet de commandes de la société a progressé par rapport au premier trimestre pour s'établir à 14,9 milliards de dollars. La plus forte croissance a été enregistrée par le segment Onshore/Offshore dont le carnet de commandes a atteint 8,3 milliards de dollars, en progression de 30% depuis la fin de l'année dernière."

"Au cours du trimestre, nous avons livré avec succès notre premier projet EPCI intégré (iEPCI) couvrant l'ensemble du cycle du projet, pour le développement du champ Kaikias de Shell. Notre collaboration initiée en amont a permis de considérablement simplifier l'architecture du champ, améliorée par l'utilisation additionnelle de notre technologie innovante Subsea 2.0TM. L'équipe unique en charge du projet a rapidement finalisé les opérations d'installation, ce qui a permis de démarrer la production avec un an d'avance sur le programme initial. Compte tenu de ces résultats exceptionnels, notre partenaire Shell considère que le projet Kaikias est le plus compétitif de tous ceux engagés dans le golfe du Mexique."

"Le projet Kaikias n'est qu'un exemple de l'émergence rapide d'une tendance à opter pour des projets Subsea intégrés ainsi que des technologies de nouvelle génération ", a ajouté Doug Pferdehirt. " Cette approche représente une rupture significative par rapport à l'approche traditionnelle dans laquelle les différents périmètres d'un projet font l'objet d'appels d'offres séparés. TechnipFMC porte le développement de ce nouveau modèle économique. Nous apportons au secteur la preuve que plus l'intégration d'un projet est poussée, plus les réductions de délais et de coûts sont conséquentes. Ces économies augmentent substantiellement lorsqu'elles sont associées à une implication précoce, à des études FEED intégrées (iFEEDTM) et à l'utilisation de nouvelles technologies. En tant que seul fournisseur capable de regrouper l'ensemble de ces capacités, nous demeurons positionnés de manière unique pour conduire cette évolution du marché."

Pour conclure, Doug Pferdehirt a déclaré : "Nos résultats du deuxième trimestre constituent une base solide pour atteindre les objectifs financiers que nous nous sommes fixés pour l'ensemble de l'exercice. Nos futures opportunités reposent principalement sur les trois axes majeurs d'investissement dans le secteur de l'énergie, à savoir les investissements dans le Subsea, le GNL et les ressources non conventionnelles.
Dans le Subsea, nous sommes le seul acteur du secteur à proposer des solutions totalement intégrées, en offrant une palette diversifiée de technologies de pointe et de solutions économiques.
Sur le marché du GNL, nous occupons clairement une position de leader, avec à notre actif la réalisation de plus de 20 % des capacités de production dans le monde. En outre, nous réalisons actuellement plusieurs FEEDs et projets majeurs du secteur.
Pour ce qui est des ressources non conventionnelles, nous occupons des positions de leader sur le marché des produits et des services qui soutiennent les gains continus de productivité pour la réalisation de puits complexes.
Grâce à notre modèle économique unique, à nos technologies différenciantes et à nos capacités de réalisation, nous sommes les mieux placés pour tirer profit de la croissance du marché dans le Subsea, le GNL et les ressources non conventionnelles."

Prévisions

Les prévisions de la société pour l'ensemble de l'exercice 2018 sont indiquées ci-après... La mise à jour de ces prévisions se reflète dans les données suivantes :
Chiffre d'affaires du segment Onshore/Offshore entre 5,6 et 5,9 milliards de dollars ; cette prévision de chiffre d'affaires a été revue à la hausse par rapport à la prévision précédente qui se situait dans une fourchette comprise entre 5,3 et 5,7 milliards de dollars.
Marge d'EBITDA d'au moins 12% (hors charges et crédits) pour le segment Onshore/Offshore ; la marge d'EBITDA a été revue à la hausse par rapport à la prévision précédente qui était de 11,5%.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com