Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 23/10/2020 à 17h35 Synergie +0,20% 24,450€
  • SDG - FR0000032658
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Synergie : résultat net 2008 divisé par près de deux !

Synergie : résultat net 2008 divisé par près de deux !
Logo Synergie

(Boursier.com) — Synergie annonce les résultats de son exercice 2008 marqué par un chiffre d'affaires, qui franchit le cap d' 1,2 Milliard d'Euro, faisant mieux que le marché dans la plupart des zones où il est implanté.

Aujourd'hui présent dans 13 pays, l'année a été marquée par l'intensification du développement à l'International (acquisitions en Suisse et aux Pays-Bas) où l'activité est en hausse de 7% sur l'exercice.

Dans un contexte plus tendu à compter de septembre dernier, Synergie a particulièrement bien résisté, améliorant sa marge brute moyenne, les actions de diversification engagées dès le début de l'année ayant porté leur fruit (présence accrue dans le tertiaire, intégration du cabinet d'ingénierie sociale EURYDICE PARTNERS,...). Le résultat opérationnel courant s'élève à 40,2 ME, à un niveau proche de celui de 2007 (42,7 ME).

Deux éléments à caractère exceptionnel et non récurrent ont impacté ce résultat : la dépréciation de goodwill à hauteur de 8,1 ME portant majoritairement sur les filiales britanniques ; des modifications de calcul de charges sociales relatives à des exercices antérieurs.

Compte tenu des éléments précédents et d'une provision pour risque de change de 4,7 ME, liée à la dépréciation de la livre sterling, le résultat avant impôt s'établit à 36,7 ME et le résultat net à 22,6 ME contre 40,1 ME en 2007.

Avec une trésorerie nette positive et des capitaux propres à hauteur de 166 ME, le Groupe dispose des ressources nécessaires pour évoluer dans un contexte difficile tout en étant attentif aux opportunités de croissance externe, aussi bien sur des marchés où il souhaite renforcer sa présence (en France et en Europe) que sur de nouveaux territoires (Allemagne).

Dans un marché en retrait (- 35% en France sur le premier trimestre selon l'indicateur publié par le PRISME), le Groupe a mobilisé ses forces commerciales et pris toutes les mesures nécessaires de réduction des coûts de structure (regroupements d'agences, fin des CDD ...) afin d'anticiper la sortie de cycle et rebondir avec un fort effet de levier.

Le résultat de ces orientations stratégiques se trouve conforté par le chiffre d'affaires du premier trimestre dont le recul ne devrait pas dépasser 30%.

©2009-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !