»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/03/2019 à 17h35 Engie (EX GDF SUEZ) -0,44% 13,440€
  • ENGI - FR0010208488
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Suez : sous pression

Suez : sous pression
Suez : sous pression

(Boursier.com) — Les rumeurs relatives à un éventuel rachat de Suez par Engie ou à une cession de la participation de 32% de l'énergéticien dans le groupe de services à l'environnement devraient prendre fin ce mardi. Du moins pour un temps certain. Selon 'Les Echos', le conseil d'administration d'Engie réuni ce mardi doit en effet opter pour le statu quo. "Il n'y aura ni cession d'actions ni à l'inverse de rachat de Suez", explique au quotidien une source au fait du dossier. La directrice générale d'Engie Isabelle Kocher et le nouveau président, Jean-Pierre Clamadieu "n'ont pas retenu l'option d'une prise de contrôle, les bénéfices d'une intégration des deux groupes n'étant pas évidents".

Ni fusion ni cession

"Avec cette annonce, Engie informe aussi le marché qu'il ne compte pas céder sa participation dans Suez, valorisée 2,5 milliards d'euros aux cours actuels. Il s'agit d'une première étape avant l'annonce très attendue, en février prochain, d'un nouveau plan stratégique du groupe pour les années à venir", précise le journal.

Un dirigeant d'Engie à la tête de Suez?

Par ailleurs, alors que la direction de Suez prépare sa succession, "Engie chercherait à placer l'un des siens à la présidence, Pierre Mongin, son secrétaire général qui siège déjà au conseil d'administration de Suez".

Le titre Suez sous pression

Le titre Suez est logiquement sous pression suite à cette annonce, en retrait de 3,2% à 11,9 euros. Bryan Garnier n'est pas vraiment surpris par ce statu quo de la part d'Engie, car le broker pense que l'acquisition de Suez aurait été quelque peu en opposition avec la transformation initiée il y a quelques années par Isabelle Kocher ; et car il y aurait eu, en fin de compte, des synergies assez limitées entre les différentes activités des sociétés. En outre, le calendrier de cession de la participation d'Engie dans Suez n'aurait pas été approprié étant donné la situation encore difficile dans laquelle se trouve Suez (avertissement significatif sur les résultats il y a moins d'un an) et l'intégration transformatrice en cours de GE Water, acquise en mars 2017, dont le plein effet des synergies de revenus et de coûts est prévu pour 2022. Le broker est 'neutre' sur Suez avec une 'fair value' de 13,5 euros.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com