Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/07/2020 à 17h35 Suez -0,33% 10,530€

Suez publie un résultat net part du groupe de 352 ME (+5%)

Suez publie un résultat net part du groupe de 352 ME (+5%)
Suez publie un résultat net part du groupe de 352 ME (+5%)
Crédit photo © Suez

(Boursier.com) — Le groupe Suez a enregistré en 2019 un résultat net part du groupe de 352 millions d'euros (+5%), un Ebit de 1.408 millions (+5,4% en variation brute, +4,3% en organique) et un chiffre d'affaires de 18.015 millions (+3,9% en variation brute, +3,6% en organique). Selon le consensus de place, les analystes anticipaient en moyenne un résultat net part du groupe de 350/355 millions d'euros, un Ebit de 1.375 millions et un chiffre d'affaires de 17.840 millions.

Suez, dont Engie détient 32% du capital, a dégagé un cash-flow libre de 1.095 millions d'euros, en hausse de 7%, grâce notamment à un encaissement lié à un arbitrage avec l'Argentine.

Le groupe propose comme prévu un dividende de 0,65 euro par action (stable). Il confirme les objectifs de son nouveau plan stratégique, présenté en octobre, qui incluent pour 2021 un bénéfice par action (BPA) récurrent de 0,80 euro (0,57 euro en 2019) et un cash-flow libre récurrent de 500 millions.

Pour 2020, Suez vise un BPA récurrent de 0,65 euro et un cash-flow libre récurrent de 300 millions et prévoit au moins autant d'économies qu'en 2019 (200 millions d'euros bruts).Le groupe a en outre progressé dans les travaux préparatoires de son programme de cessions-acquisitions, qui représentera entre 15 et 20% des ses capitaux employés, et prévoit une "première vague" de ventes d'actifs en 2020.

Crise sanitaire : quel impact ?

Suez prévoit pour 2020 une croissance organique de son chiffre d'affaires de 2 à 3% et une progression organique de son résultat d'exploitation (Ebit) de 5 à 6% hors impact du virus en Chine. Le groupe a précisé que cet impact pourrait s'élever à entre 30 et 40 millions d'euros sur son Ebit annuel, en faisant l'hypothèse d'un "retour progressif à la normale" au cours du second trimestre. "L'impact a été jusqu'à présent essentiellement en Chine, avec un ralentissement fort de l'activité sur le premier trimestre, puisque l'activité industrielle s'est arrêtée", a expliqué son directeur général, Bertrand Camus, lors d'une conférence téléphonique rapportée par Reuters. "Ce que nous constatons depuis quelques jours, c'est la reprise progressive des activités industrielles sur le territoire chinois", a-t-il ajouté. "Nous vous tiendrons informés s'il y a une évolution dans un sens ou dans un autre dans les semaines qui viennent."

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !