Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 23/10/2020 à 17h35 Suez +0,22% 15,685€

Suez dégaine son plan de riposte

Suez dégaine son plan de riposte
Suez dégaine son plan de riposte
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Conseil d'administration de Suez, qui s'est tenu le 23 septembre, a acté plusieurs décisions en riposte dans un contexte où Veolia a proposé à Engie de racheter au prix de 15,5 euros l'action les 29,9% de sa participation dans Suez. A ce projet considéré comme hostile par Suez, le Conseil d'administration réplique avec un projet de protection de ses actifs, notamment en plaçant Suez Eau France dans une fondation pour 4 ans. Dans ce cadre juridique, Suez Eau France et ses actifs seront "inaliénables".

Plan Suez 2030 : retour positif du marché

L'actualisation du plan stratégique Suez 2030, présentée 22 septembre par la Direction Générale, a permis d'informer tous les actionnaires sur les avancées majeures dans la réalisation de ce plan et les perspectives financières pour 2021 et 2022. Le Conseil d'administration a pris connaissance des retours positifs du marché sur le projet industriel du groupe, et la stratégie de création de valeur pour l'ensemble des parties prenantes.

Les salariés de Suez, un plan B pour Engie

Le Conseil d'administration de Suez rappelle par ailleurs : En ce qui concerne le calendrier, M. Bruno Le Maire, Ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance a clairement affirmé, le 16 septembre, la nécessité de prendre le temps nécessaire.

Suez estime être parfaitement en mesure de co-construire avec Engie une solution qui sera satisfaisante pour Engie, et dans l'intérêt social de Suez.

Cette solution respectera l'intérêt de tous les actionnaires, des salariés, des clients et de l'ensemble des parties prenantes. Une telle opération pourrait d'ailleurs être l'occasion de mettre en place un doublement du programme d'actionnariat salarié, assure le Conseil.

Par conséquent, Suez demande à Engie d'établir un calendrier de discussions adapté.

L'activité Eau France devient un bien "inaliénable"

Sur les recommandations du comité ad hoc constitué d'administrateurs indépendants et d'une administratrice représentant les salariés, le Conseil d'administration a considéré, dans le cadre du projet hostile de Veolia, qu'une éventuelle cession de Suez Eau France serait contraire à la raison d'être et à l'intérêt social de Suez, comme à celui de ses parties prenantes et en particulier de ses salariés.

Depuis son origine, l'activité Eau France de Suez, à travers sa filiale Suez Eau France, est une composante essentielle, au coeur de la stratégie du groupe. Elle constitue l'un des piliers des ambitions de création de valeur à travers le plan Suez 2030 et est une composante première de sa raison d'être. De surcroît, les personnels et les savoir-faire de Suez Eau France sont essentiels au développement du groupe dans son ensemble, notamment à l'international, estime le Conseil d'administration de Suez.

Le Conseil d'administration a ainsi décidé qu'il convenait d'assurer juridiquement la pérennisation de Suez Eau France au sein du groupe Suez.

Ainsi, considérant également que le corps social de Suez doit être pleinement associé à l'avenir de Suez Eau France, il a pris la décision suivante : une fondation, administrée par une majorité de représentants ou d'anciens représentants du corps social de Suez, a, depuis ce jour, pour mission de préserver, dans l'intérêt social de Suez, l'intégrité de l'activité Eau France au sein du groupe Suez.

Pour les 4 années à venir et sauf décision contraire du conseil d'administration de Suez au cours de cette période, Suez Eau France, comme ses actifs, sera inaliénable à défaut d'accord préalable de ses actionnaires sous certaines conditions, y compris, en tout état de cause, celui de la fondation.

La quasi-totalité du capital et des droits de vote de Suez Eau France reste détenue par le groupe Suez, le contrôle et la gestion de Suez Eau France demeurant ainsi inchangés.

Renforcement de l'actionnariat salarié

Par ailleurs, le Conseil d'administration, ayant pu mesurer l'attachement des salariés de Suez à l'activité Eau France, entend étudier les conditions d'une ouverture du capital de Suez Eau France aux salariés de cette société.

Avec ces trois avancées importantes, le conseil d'administration de Suez continue ainsi de travailler à la recherche de solutions, dans l'intérêt de Suez, de tous ses actionnaires, et des autres parties prenantes, en particulier les salariés du groupe, explique le Conseil d'Administration de Suez.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !